Savon avec insert de manjishta et sucre…

Et non ce n’est pas une pâtisserie, voici enfin un nouvel article savon 🙂 Depuis les savons ménagers, je pensais à ces nouveaux savons. Des savons avec un insert pour avoir un motif bien dessiné au milieu. J’avais déjà fait des savons bicolores et réussi une forme de « presque » cœur 🙂

Pourquoi utiliser des savons solides ?

  • Pour diminuer nos achats de « plastique » et donc réduire votre impact sur notre jolie planète.
  • Ensuite cela vous permet de faire des économies, oui dans un gel douche vous acheter de l’eau…
  • Et enfin vous maîtrisez les produits que vous mettez sur votre peau. La saponification à froid permet de conserver la glycérine naturelle du savon. Les savons saponifiés à froid sont donc un réel soin hydratant pour votre peau.

Attention par contre, vous risquez d’y prendre goût et vous aurez envie d’apprendre à les réaliser vous-même… 🙂

Voilà l’astuce pour éviter d’acheter un moule spécifique: vous aurez besoin de 2 briques carrées de jus de fruits et de votre moule final. C’est un moule facile à réaliser, croyez-moi.

Le montage est assez simple: découpez une brique de jus de fruits et formez un cœur. Attachez les 2 côtés (au niveau de la pointe ou du haut du cœur comme moi) avec du scotch:

wp-1589486964343.jpg

Au moment de verser, j’ai réalisé que mon « moule » d’insert laissait un peu passer le savon. À ce moment-là j’avoue que je ne pensais pas arriver à décoller l’insert correctement. Note pour plus tard, j’attendrai un peu plus longtemps après la trace, que ma pâte de savon soit plus « épaisse »:

wp-1589486978383.jpg

Au bout de 2 jours, je découpe les moules, tout est rattrapé voici mon insert:

wp-1589487334541.jpg

Puis rebelotte, une nouvelle soirée savon pour entourer ce joli cœur, il ne faut pas trop attendre pour que l’insert ne durcisse pas trop. Je le glisse dans le moule définitif:

wp-1589487343610.jpg

Et je m’attaque à la préparation de ma 2e préparation. Encore 2 jours à attendre pour démouler le savon final.

wp-1589487618789.jpg

Belle surprise à la découpe, tout a bien fonctionné.

wp-1589488633733.jpg

Maintenant place aux compositions:

Insert rose:

  • 35% huile de coco
  • 10% beurre de mangue
  • 30% huile d’olive
  • 15% huile de colza
  • 10% huile de sésame

Ajouts à la trace :

  • 3% sucre roux pour une belle mousse très onctueuse
  • 0,8% poudre de manjishta: encore un anti-âge 🙂

Soude à calculer pour le surgraissage voulu, mes savons sont surgraissés à 7%. J’avais déjà fait les savons au sucre, mais j’ai un peu modifié la recette de base.

Savon de contour blanc:

  • 40% huile de coco
  • 10% beurre de mange
  • 15% huile d’olive
  • 35% huile d’arachide

Soude à calculer pour le surgraissage voulu, mes savons sont surgraissés à 7%. Pas d’ajout à la trace. C’est un savon neutre qui garde sa jolie couleur blanche.

wp-1589487367597.jpg

Inutile de vous dire que les filles en ont déjà réservé 1 chacune, mais elles devront attendre la fin de la cure. Essai prévu dans 1 mois 🙂

Retrouvez toutes mes autres recettes sur ma page DIY cosmétiques.

LELM

Faire de l’eau de rose, la lotion miracle

C’est un trésor d’avoir un rosier au jardin… Cela fait 3 ans que ce rosier « Duchesse d’Angoulême » a pris place dans notre jardin. C’est en regardant les photos de l’année dernière que je vois qu’il se plaît bien.

wp-1589113538890.jpg

Je l’avais choisi principalement pour le parfum de ses roses, il vient de la Roseraie de Berty. Quel bonheur de parcourir leur catalogue et de rêver aux futures commandes. Mon prochain projet: choisir 2 jolis rosiers grimpants pour me faire une arche fleurie…

wp-1589058847376.jpg

wp-1589058863609.jpg

Les roses sentent tellement bon que j’en coupe quelques-unes pour parfumer la maison:

wp-1589058835949.jpg

 

J’ai chaque année le même réflexe, essayer de profiter au maximum de toutes ces roses et de leur parfum envoutant. Cette année, mes pétales et quelques boutons vont sécher pour être utilisées dans mes tisanes DIY, ma confiture de cerises et l’eau de rose:

Recette de l’eau de rose:

Prévoyez 1 grosse poignée de pétales de rose, 1/2 litre d’eau minérale et des bocaux ou flacons pour la conserver au frais.

Faites bouillir votre eau. Une fois à l’ébullition, retirez la casserole du feu et plongez vos pétales. Couvrez et laissez infuser 20 minutes.

Retirez les pétales et versez l’eau dans vos flacons.

wp-1589113562442.jpg

wp-1589113577592.jpg

Conservation de votre eau de rose:

L’eau de rose se conserve au frais (réfrigérateur) pendant 6 mois.

Eau de rose

Quels sont les bienfaits ?

L’eau de rose peut s’utiliser en lotion pour réveiller la peau du visage le matin ou pour la nettoyer le soir. Je n’utilise pas beaucoup de cosmétiques et je ne me maquille pas donc cette eau me suffit largement 🙂

L’eau de rose à des propriétés hydratantes et antivieillissement… Rajoutez à cela la fraîcheur pour faire dégonfler les poches sous les yeux et une odeur envoutante.

Je ne l’utilise que certains matins sur une lingette faite maison, of course. A vous de tester, vous me direz ce que vous en pensez 🙂

Retrouvez tous les DIY beauté sur ma page: DIY cosmétiques

LELM

Me faire une coupe…

Une nouvelle expérience que je voulais tester: Couper les cheveux.

J’ai donc investi dans une paire de ciseaux de qualité et je me suis lancée. D’abord sur les pointes de mes filles, pas folle. Et ensuite sur leurs franges… Le résultat n’est pas parfait,  il me plaît, il leur plaît et je suis ravie de cette nouvelle « compétence ».

ciseaux1.jpg

Pour ma part, je vais très peu chez le coiffeur. Juste une fois par an pour couper les pointes. Avec le confinement printemps j’ai eu une petite envie de changement… 🙂

J’avais les cheveux mi-longs. Vous trouverez une photo ici

Pourquoi pas essayer? La technique est simple, faites une raie puis attachez vos cheveux en queue de cheval très serrée sur le bas de la tête. Puis coupez à la longueur désirée.  J’ai coupé pas loin de l’élastique. Vous trouverez tout ce qu’il faut sur internet…

Voilà le résultat, à vous de juger. Je trouve ça parfait pour moi 🙂

coupecheveux1.jpg

coupecheveux2.jpg

Pour monsieur, c’est la tondeuse que j’utilise…

En attendant d’apprendre à faire mieux 🙂

Retrouvez toutes mes astuces beauté et simplicité sur la page « Faire soi-même« .

LELM

Des savons « Libérez les playmo »

Aujourd’hui, et parce qu’on est presque à court de savon, je propose aux filles de faire des savons « Melt and Pour » (refonte). Une recette très facile à faire et accessible aux enfants contrairement à la saponification à froid ;).

J’avais envie d’une base transparente pour pouvoir intégrer un petit Playmobil, qui devra être « libéré » grâce à nos lavages de mains…

Pour cela il vous faudra une base savon: (trouvée chez Aroma-Zone)

meltandpour.jpg

La recette est simple, il vous faut :

  • Faire fondre la quantité désirée au bain-marie, en remuant régulièrement.
  • Une fois que tout est fondu (liquide), hors du feu vous pouvez rajouter des huiles végétales, huile essentielles et colorants. Les combinaisons sont infinies…
  • Amusez-vous 😉

Nous on a rajouté des paillettes minérales:

savonplaymo1.jpg

savonplaymo2.jpg

Comme ça on peut attendre tranquillement que les savons blancs finissent leur cure 🙂

curemars20.jpg

Je vous souhaite un bon dimanche créatif.

Retrouvez mes autres DIY dans la page Faire soi-même // Cosmétiques

LELM

Savon ménager à la cendre

À force de se laver les mains et aussi parce que les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés… Nous n’avons presque plus de savon à la maison. Je referai demain soir mes savons tout doux… Et en attendant, pendant la cure (4 semaines) on fera avec les petits bouts qui restent 😉

Je ne suis pas une grande fan de ménage et encore moins des produits « à tout faire » et ultra spécifiques… Mais en ce moment, quitte à rester à la maison, je me suis dit que je pourrai bien formuler un savon qui marche pour tout ça… C’est Estelle qui avait semé la graine avec son article sur son savon de Marseille de vaisselle.

Pour cela j’ai choisi une formule toute simple et économique: 100% coco ! L’huile végétale de coco saponifiée assèche la peau si elle est à plus de 30% dans le savon, mais là le but n’est pas de l’utiliser sous la douche. Du coup j’ai fait un sur graissage à 5%.

Pour les ajouts j’ai aussi fait simple. J’ai trouvé des recettes avec de la terre de Sommières qui est extraite des sols du coup je ne préfère pas en utiliser. Par contre pour la cendre, j’en ai sous la main avec notre poêle donc autant l’utiliser !

savoncendres1.jpg

Voici donc la composition :

  • 100% Huile végétale de coco
  • Ajout à la trace : 50g de cendre de bois tamisée

Avec le fort pourcentage de coco, la trace arrive très vite, je ne le conseille pas pour les débutants. Ensuite c’est un savon qui chauffe beaucoup lors de la phase de gel et qui nous a fait un petit volcan, en douceur je vous rassure, mais ça peut surprendre…

savoncendre2.jpg

Autre avantage, il sèche très vite et je peux donc l’utiliser après 1 seule semaine de cure.

Le but est de l’utiliser pour tout cela, avec un tawashi, of course :

  • Faire la vaisselle : validé
  • Nettoyer la table et le plan de travail : validé
  • Nettoyer les plaques de cuisson : validé et oui, elles brillent bien !
  • Nettoyer la salle de bain : validé
  • Nettoyer les taches sur les vêtements avant de les laver : validé sur des taches de feutre pas encore sur des taches de gras, mais je pense que ça va marcher 🙂
  • La lessive : je n’ai pas encore testé car il me reste encore un bon flacon de lessive vrac bio 🙂 et je voulais refaire un litre de lessive de lierre.

Je suis sûre que je trouverai d’autres utilisations…

savoncendre3.jpg

Je ferai une nouvelle version avec de l’huile essentielle de tea tree pour les besoins de désinfection.

Belle journée à vous.

LELM

Shampoing solide – Recette parfaite pour débuter

C’est souvent sur un coup de tête qu’arrivent les jolies choses… Et c’est précisément comme ça que j’ai proposé à une copine (#yoga ;)) de lui préparer un petit kit pour faire son 1er shampoing solide. Je voulais lui formuler une recette simple sans trop d’ingrédients et à la fois, faire une formule qui convient à tous.

Recetteelm1.jpg

Voici les ingrédients pour environ 100gr :

  • 30gr SCI : c’est un des tensioactifs les plus doux (pas plus de 30-35%)
  • 10gr d’huile de jojoba : rééquilibrante, elle convient à tous les types de peaux
  • 10gr d’huile de coco vierge : brillance
  • 20gr de poudre de Shikakaï : (chez AromaZone) poudre lavante
  • 15gr de poudre de Kapoor Kachli : (Chez AromaZone) c’est LA poudre des shampoings solides
  • 5gr de miel pour la douceur
  • 10gr d’eau : ici j’ai fait de l’infusion de camomille pour la douceur
  • 20 gouttes d’HE de lavande : préventif anti-poux

Kitelm1.jpg

Ensuite versez le SCI et les huiles et l’eau dans un récipient en verre. Mettez-le à chauffer au bain-marie. Remuez bien jusqu’à avoir une pâte homogène puis rajoutez les poudres, le miel et les HE en dernier. Mélangez bien puis remplissez un joli moule.

Ne faites pas de shampoings trop petits car ils pourraient se casser rapidement.

Ensuite mettez le moule 2h au réfrigérateur puis démoulez-le. Attendez 48h avant la 1ere utilisation. Puis faites moussez plutôt dans les mains que sur la tête.

Shampsolidedoux.jpg

Il mousse assez facilement et rend les cheveux souples et très doux. Une recette parfaite si vous débutez 😉

LELM

Savon frais à l’eucalyptus

C’est la dernière nouveauté dans mes 5 recettes de Noël… Un savon frais mais pas n’importe lequel. C’est surtout mon premier savon avec des huiles essentielles. Je n’en mets pas habituellement, car suivant les conseils d’Agnès, c’est un peu « luxueux » de mettre des HE dans un savon car il en faut énormément. En effet elles s’évaporent pendant la saponification puis pendant la cure (4 semaines min)… Mais c’était pour Noël et j’avais tout de même envie de tester… Et j’aime beaucoup cette odeur à la fois fraîche et réconfortante, un parfum envoutant qui sent le « propre ».

Ci-dessous mes « savons de Noël » en cure… Il m’a fallu commencer les cadeaux en novembre cette année. De haut en bas, vous voyez : mes savons à la lavande du jardin et les blancs tout doux. Sur l’étage du dessous : mes savons roses au sucre et ceux à l’eucalyptus (cet article ;)). Et enfin ceux au thé de Noël en bas, avec mes restes de savons de Marseille (les ronds).

Noël2019.jpg

Revenons à mes savons du jour… Tout est parti de mon jardin, je voulais profiter de mon Eucalyptus avant l’hiver. J’ai donc fait sécher des branches pour récupérer les feuilles.

Euca.jpg

Ensuite je les ai passées au mixeur, je vous laisse imaginer l’odeur dans la cuisine…

Euca1.jpg

Pour profiter au maximum du parfum dans le savon, j’ai fait macérer les feuilles dans l’huile d’olive prévue pour ma recette. Et j’en ai gardé 5g pour les mettre dans les savons.

Voici la composition :

  • 30% d’huile de coco
  • 10 % de beurre de karité
  • 53 % d’huile d’olive (macérât de feuilles d’eucalyptus)
  • 7% d’huile de ricin

Puis à la trace :

  • 10 gr d’huile essentielle d’Eucalyptus radié
  • 5 gr de feuilles d’Eucalyptus séchées puis broyées
  • 6 gr de mica vert océan : colorant minéral

La soude est à recalculer, j’ai choisi de le surgraisser à 7%. Le mica est plus difficile à incorporer et ma trace était déjà bien là, j’ai dû les mouler très rapidement. Ce qui fait que le bleu/vert n’est pas homogène (du tout) sur ces savons 🙂 Le résultat me plaît et je sais que je pourrai en mettre encore moins la prochaine fois.

Euca3.jpg

Le test sous l’eau est réussi et il sent encore bien l’eucalyptus.

Euca4.jpg

Le plus fou, c’est qu’il ne nous en reste pas beaucoup pour nous, il faut dire aussi que les filles commencent leurs collections personnelles de « savon de déco » 🙂

LELM