La vue d’en bas…

Le Yoga m’apprend la patience, la persévérence et surtout à ne plus me comparer aux autres.

Car oui dans le yoga, tout le monde ne part pas du même point de départ…

Je ne suis pas du tout souple « de nature », alors face aux anciennes gymnastes reconverties au yoga : je fais débutante ! Aussi, tout le monde ne progresse pas à la même vitesse, donc on apprend vite à lacher prise et à se focaliser sur notre propre progression.

La seule personne à laquelle tu dois te comparer pour être meilleur est celle que tu étais hier.

Et ce qui est important également c’est d’apprendre à célébrer les progrés. Depuis une semaine je touche le sol avec mes mains à plat. C’est une étape vers la position Uttanasana ci dessous :

Mes mains à moi sont encore devant mes pieds, et ma tête est encore loin de mes tibias. Mais je suis contente de la sensation que j’éprouve quand mes mains à plat 🙂 touchent le sol.

Yoga is not about touching your toes. It’s about what you learn on the way down. 

Jigar Gor

N’oubliez pas de célébrer vos victoires !

Cap ou pas cap !?

Grâce au défi 30 Jours… Le principe est simple: trouver un challenge perso et s’y tenir pendant 30 jours. Pour augmenter vos chances de réussite et votre motivation, vous pouvez en parler à vos amis. Chacun peut avoir un objectif différent of course 😉

Pourquoi 30 jours ?

On entend souvent dire que 21 jours suffisent à ancrer ou arrêter une habitude. J’ai aussi lu 30 jours et plus encore… En réalité cela dépend de la « facilité » de cette nouvelle habitude pour vous. Je pense que 30 est un joli compromis.

1ere étape : Définissez ce que vous souhaitez améliorer en vous. Une bonne habitude à mettre en place ? Ou une mauvaise à enlever… Pour les idées en voici quelques unes à mettre en place TOUS LES JOURS :

  • Boire de l’eau au réveil
  • Ne plus regarder la TV
  • Se lever plus tôt 
  • Apprendre une nouvelle langue ou autre chose…
  • Lire plus
  • Ecrire : pourquoi pas démarrer un blog 😉
  • Méditer : même 5 minutes par jour peuvent tout changer.
  • Faire du yoga 
  • Faire du sport 
  • Zéro déchet
  • Sans maquillage
  • Sans gluten
  • Sans produits laitiers
  • Sans alcool
  • Sans café
  • Etre végétarien
  • Arrêter de fumer
  • Envoyer un message d’amour à vos proches
  • Désencombrer votre maison
  • Parler à un inconnu 
  • Préférer l’escalier à l’ascenseur
  • Sans soutien-gorge… Si si c’est possible… Elle l’a fait 🙂

Les idées ne manquent pas, à vous de trouver la votre. Vous en trouverez d’autres ici

La 2e étape est de lister vos motivations… Pourquoi voulez-vous changer cela, qu’est ce que ça vous apportera, Comment vous sentirez-vous ? Vos réponses doivent être claires, ça vous servira à vous remotiver en cas de doute…

3ème étape : Partager avec vos proches et motivez-vous mutuellement !

Enfin : Suivez vos progrès grâce à un calendrier : Vous cocherez chaque jour une case. Ou alors la version digitale : perso j’ai téléchargé l’appli Habitudes :

Mes habitudes… 🙂

Ce que j’aime dans ce défi c’est qu’on se focalise sur une habitude à la fois. Moi qui aime en faire beaucoup (trop) à la fois, ça sera une bonne thérapie… Cela permet à notre nouvelle habitude de s’ancrer durablement. Pour ma part ça sera 30 jours « Désencombrement de ma maison »… Rejoignez-nous…

… Let’s start !

Je préfère échouer…

Je devais acheter ce livre… Je veux dire « c’était écrit » car je ne crois pas au hasard… Quand je pars en déplacement c’est toujours avec quelques livres à lire, c’est même ce que je mets en premier dans ma valise… Mais la dernière fois je les ai oublié !! Du coup je me retrouve à l’aéroport (pas de give box bien sûr) mais un mini/micro rayon livres de poche… Le rayon développement perso est plutôt maigre 😦 

Puis mon regard se pose sur ce livre, le lis la 4e de couv : Les noms de Nadal, Steve Jobs, Marc Aurèle et Freud y sont cités… Il ne m’en faudra pas plus… (Oui je suis attirée par les biographies en ce moment).

Je le dévore en 2 jours je crois, je corne des pages pour relire des passages à Monsieur. Mais je ne lui apprends rien il connaît l’histoire des grands sportifs par coeur !

Ce livre fait du bien car il dé-diabolise l’échec… pour de bon ! C’est un véritable argumentaire pour vous convaincre de tous les effets spectaculaires que peuvent avoir les échecs sur la nature humaine. 

L’échec permet en effet d’apprendre plus vite, de comprendre, d’élargir notre champs de vision, de nous affirmer tout en restant humble, d’expérimenter le réel et de se ré-inventer.

Je ne perds jamais, je gagne ou j’apprends.

Nelson Mandela

Tout réside dans la position que vous prendrez face à un échec. Tout découlera de cette posture d’acceptation du réel, ce trésor d’humanité.

Ce qui dépend de toi, c’est d’accepter ou non ce qui ne dépend pas de toi ».

EPICETRE

J’y ai aussi découvert le concept de « Sérenpidité » : magnifique ! Cela se définit par « trouver ce que nous ne cherchions pas ». C’est l’histoire de beaucoup de grandes découvertes, trouvées sans avoir été cherchées. Cela rejoint aussi ce que je vous disais à propos des idées et de la créativité… ici

Dans tous les cas, la sérenpidité n’est possible que dans un relâchement, loin de toute crispation volontariste, dans un moment, même bref, de lâcher prise.

Charles Pépin – Les vertus de l’échec

Je ne vais pas tout vous racontrer, mais ce livre est un encouragement, presque une main tendue vers notre propore expérience. Osez vous confronter au réel pour apprendre, grandir et profiter. Car il s’agit de ça encore une fois : prenez votre vie en main car personne ne le fera pour vous !

Pourquoi j’aime le yoga ?

J’ai commencé les cours de Yoga en septembre 2015. Je me suis inscrite près de chez moi à un cours de Yoga Iyengar. Il fallait que l’organisation soit facile (pas loin et plutôt tard : quand les enfants dorment…).

Revenons en arrière, avant mon premier cours, pourquoi ai-je voulu essayer ça !?

Je pense que j’adore ESSAYER… J’ai essayé la gym suédoise, la zumba, le pilate, la marche nordique (ça je continue), l’aquagym, le fitness classique, le bodyJam… Bref j’aime tester les nouveautés.

Et donc c’est pour cela que j’ai essayé le Yoga. Je n’avais à l’époque qu’une (trés) vague idée de cette discipline. Mais j’ai essayé avec un cours proposé au boulot. Je me laisse guider le long de la scéance comme sur un nuage, je me déconnecte et fais juste ce qu’on me demande de faire.

INHALE, EXHALE, REPEAT…

A la fin, je sens mon corps VIVANT et souple, comme réveillé…

Ensuite, j’essaye 2 autres cours puis je me décide à m’inscrire pour de bon! Un premier cours hebdomadaire de 1h30. Et ça a duré 3 ans. J’ai donc découvert tout ce que le yoga apporte en plus des postures… J’ai progressé et je me suis assouplie. Mon cours de Yoga est devenu un moment où non seulement je me détends mais aussi je me ressource. C’est comme un reboot complet. Mais l’été dernier j’ai réalisé que j’en voulais plus encore…

Le cap à franchir, je le savais c’est la pratique au quotidien. C’est là qu’on ressent les vrais progrés et effets bénéfiques. Mais pas si facile de s’y mettre seule… Contrairement à certaines qui ont commencé par là, je ne savais pas comment faire moi… Puis lors d’un voyage en Inde je reviens avec un livre :

C’est parfait ça… 10 minutes c’est facile pour commencer : C’est facile à faire et facile à glisser dans mon emploi du temps. Je décide de rajouter ces 10 min le matin avant le ptit dej, c’est mieux pour les postures 😉 Comme j’en avais aussi parlé ici, je me construis une mini routine du matin. Je démarre le 1er jour de nos vacances en famille. J’aime beaucoup les nouveaux départs!

Je me définis donc une liste de postures à faire pour pratiquer 10 min. Je choisi mes préférées : la grenouille, le papillon et le chien tête en bas of course ! Et quelques autres tirées de ce livre. Mon « enchaînement » change environ toutes les semaines aujourd’hui.

Finalement ma pratique Iyengar me conforte et m’aide à prendre confiance car je sais déjà comment m’aligner dans toutes les postures. 

La principale difficulté a été, en fait vis à vis du reste de la famille, qui a pensé, « ça va lui passer ! »… Mais finalement et peut-être grâce à ça : je continue encore ! Oui l’autodiscipline, la force mentale, la patience… le yoga m’apporte tout ça.

J’ai rallongé petit à petit : Minimum 10 min et Maximum 45 min le week-end. Et je pratique encore en studio : 1h30 par semaine. Je médite aussi quelques minutes à la fin de ma scéance.

Du coup j’attaque ma journée avec les idées claires. C’est un trésor quand on pense à mes journées avant ! Bien sûr il m’arrive toujours d’être « Dans le rush », mais j’ai remarqué que ça dure moins longtemps et surtout je sais comment reprendre le contrôle 🙂

Ce que j’adore dans ma pratique c’est aussi la « douce douleur » des étirements dans les postures. Je recherche cette douleur (sans aller trop loin) et j’en ai besoin désormais. Elle me fait du bien et elle m’apprend mon corps. Cette « relaxation dans la douleur » est trés puissante ! Elle détend vraiment en profondeur mon âme et mon corps que je connais, que j’accepte et que j’aime désormais. 

INHALE, EXHALE, REPEAT…

Du bonheur en accès libre !

Est-ce que vous avez des coups de blues au travail ? Cela m’arrive parfois et du coup j’ai mis en place une astuce…

Comment créer un « compte épargne bonheur » pour vos jours gris? Professionnels ou personnels je garde TOUS mes emails « positifs » dans un dossier séparé.

Il s’appelle le dossier « Good mails » dans mon outlook 🙂

Dedans, j’y mets tous les messages qui m’ont fait du bien, qui m’ont mise en joie, qui m’ont rendue heureuse… Du bonheur à l’état pur !

Lorsque que ça va moins bien, j’ai juste à ouvrir ce dossier et lire quelques jolis mails… ça marche et en plus de me remonter le moral, ça booste ma motivation ! En relisant ces mails je me rappelle aussi poourquoi j’aime mon métier, cette passion qu’il est facile d’oublier dans les mauvais jours.

Quel genre de messages y ranger ? Les emails de félicitation, de remerciement, ou simplement les petits mots gentils et gratuits que l’on reçoit parfois (même si ça vous paraît ridiculement « petit »)… L’important n’est pas le contenu en lui-même mais plutôt le sentiment que vous avez resenti en le lisant… Ce sentiment vous ne l’oublirez pas ! Vous pouvez le ré-activer dès que vous relirez ce mail !

A vous de créer votre « compte épargne Bonheur », vous verrez qu’il se rempli plus vite que vous le pensez !

A vous de jouer !

Sparkling you…

J’ai découvert Elisabeth Gilbert grâce à son roman « Mange, Prie, Aime ». Une ode à un doux rêve : Tout lâcher et partir ! C’est un livre de chevet pour beaucoup et une vraie révélation pour d’autres !

Le deuxième livre que je lis d’elle est « Comme par Magie ». Où j’apprends au passage que Mange Prie Aime est autobiographique… Huuum, elle l’a fait en vrai ! Mais passons…

CPM.jpg

Dans ce livre, elle nous donne à coeur ouvert toutes ses « techniques » et croyances pour « stimuler » et profiter de LA créativité. Car non, les idées ne nous appartiennent pas : elles sont comme des nuages qui tournoient au dessus du monde (de tout le monde) et qui attendent quelqu’un de « disponible » pour les concrétiser…

Quand une idée estime avoir trouvé quelqu’un -vous par exemple- qui serait en mesure de la faire apparaître en ce monde, elle vous rend visite. Elle tente d’attirer votre attention (…) le petit signe qu’elle vous fait vous échappera peut-être parce que vous regardez la télévision, que vous faites vos courses, que vous ruminez votre colère contre quelqu’un, songez à vos échecs et à vos erreurs, ou que vous êtes tout simplement occupé. (…) quand elle se rendra compte que vous ne remarquez pas son message, elle partira à la recherche de quelqu’un d’autre.

Elisabeth Gilbert – Comme par Magie

Elle raconte une expérience personnelle qui donne des frissons : elle travaille sur un roman et a une idée bien précise. Puis la vie fait qu’elle s’en détourne et n’écrit pas ce roman. Des années plus tard elle rencontre un autre auteur qui veut écrire une histoire IDENTIQUE ! Et pas juste le thème principal, beaucoup de détails sont vraiment identiques !!

Qu’est ce que j’aime ça… La magie…

Alors comment vivre une existence créative !? Son livre est découpé en 6 forces qui permettent de libérer votre créativité : Courage, Enchantement, Permission, Persistance, Confiance et Divinité.

Ce livre est un voyage à travers sa vie et son expérience très personnelle. Elle nous y partage des astuces précieuses, à tester immédiatement. Elle est très drôle et en même temps si sérieuse. Et très pragmatique : elle déconseille de tout plaquer pour vivre de sa créativité (au début) ! En effet c’est du bon sens, la créativité doit rester légère, « pour le plaisir », c’est quand même « lui » rajouter une pression énorme que de lui demander de payer votre loyer !

J’adore aussi son passage sur la passion… ou comment trouver la sienne :

Qu’est ce que vous aimez assez pour que les mots « Echec » et « Succès » n’aient guère de sens ? Qu’est ce que vous aimez encore plus que votre ego?

Elisabeth Gilbert – Comme par Magie

Vous voulez créer une merveille ? Vous n’y arriverez pas ! Une fois libérée de cette pression, faites ce que vous aimez, ce qui vous amuse, ce qui vous mets en joie, ce qui vous enivre… Et faites le pour vous ! Là, vous ferez des merveilles…

J’ai dévoré ce livre et tellement aimé me sentir inspirée… J’ai désormais de nouvelles pulsions de vie : me remettre au patinage (il y a d’ailleurs un passage dessus dans son livre !!), écrire, refaire des bijoux, apprendre, découvrir… J’ai également découvert que je suis passionnée par mon travail… Un vrai bonheur. Je vous en reparlerai.

Ecoutez votre amour, votre créativité, vos passions, votre curiosité et agissez ! Dites vous : Et pourquoi pas? Et lancez vous !

Dévoilez votre magie… Elle est déjà en vous…

signatureelm3_5_original.jpg

Préférez le vivant !!

Noël approche… on commence à penser aux cadeaux, à la déco et au SAPIN. Vous voulez un sapin qui sent bon la forêt ?? Un joli sapin, un vrai ? Moi aussi !

Mais j’ai un problème 🙂 ça me fend le coeur (si si) de couper un sapin chaque année. Alors j’ai essayé un sapin en plastique… Pour être honnête, ça ne remplace pas un vrai et la production et la fin de vie de ces sapins ne sont pas écologiquement correctes. Alors je l’ai donné.

Puis je suis tombée sur l’initiative Treezmas de Botanic. Au final le service est cher : ça s’apparente plus à un acte engagé 😉 mais l’idée est très bonne ! Vous en trouverez en pot facilement en jardineries.

Voici ce qu’on a fait depuis maintenant 3 noëls… On a adopté un sapin! Il est en pot et il est vivant ! Il vit dehors toute l’année et rentre dans la maison pour se faire déguiser/décorer 🙂 au passage ça nous pousse à éviter de sur-chauffer pour ne pas lui donner trop chaud !

2018-11-07_12-45-13.jpg

Autre avantage, le prix ! On ne l’a payé qu’une seule fois! Il a été rentabilisé en 2 Noël.

Il pousse raisonnablement et quand il sera trop grand pour le pot on le plantera dans notre jardin ou ailleurs pour lui assurer une longue et belle vie 🙂

Il fait désormais partie de la famille !

Alors c’est sûr que si vous voulez un énorme sapin, ça ne fonctionnera pas car le pot sera in-transportable et sûrement que le sapin sera hors de prix à l’achat. Mais en fait, avez-vous vous vraiment besoin d’un aussi gros sapin ?

Si vous êtes créatif, vous pouvez aussi tester d’en fabriquer un ! Voici des articles très inspirants sur le sujet… Chez « La Pigiste » ou « Mademoisellevi »

signatureelm3_5_original.jpg

Yoga Brunch !

Avis aux lyonnaises !

Venez participer au premier Yoga Brunch organisé à l’hôtel SPA de Chassieu !

1h15 de Yoga suivi d’un brunch « Healthy » de qualité…

Une occasion parfaite pour allier éveil corporel, bien-être et équilibre entre ami(e)s. Prendre le temps de savourer un dimanche matin pour prendre soin de soi.

Yoga Brunch.jpg

Venez vous ressourcer et vous permettre d’attaquer la semaine du bon pied, pleine d’énergie et de lumière.

Brunch2.jpg

C’est aussi l’occasion de découvrir un très bel hôtel avec un merveilleux SPA. Les places sont limitées… réservez vite !

Au plaisir de vous voir !

signatureelm3_5_original.jpg

Présentation des Moineaux…

Oui en fait, pourquoi ce nom??

Il y a fort fort longtemps, presque dans une autre vie… J’ai été créatrice de bijoux… Si si, je vous assure !

Le nom de marque que j’avais choisi était : Jeudi, 2 moineaux 3 lacets…

J2M3L

Mais pourquoi donc ?! Premièrement, j’ai toujours aimé les souvenirs de l’enfance. Le souvenir de l’école et des maîtresses, écrivant tous les jours la date du jour.

Ensuite le jeudi, pour moi c’est un jour magique, je ne sais pas pourquoi c’est comme ça, je l’ai décidé, il m’arrive toujours des choses importantes (formidables ou pas) dans tous les cas j’adore ce jour ! Les 2 moineaux c’est, au delà de l’amour, la tendresse de 2 moineaux jouant ensemble dans une flaque d’eau.

Et enfin les lacets pour représenter le côté « brut » des matériaux que j’utilisais dans mes créations… Et pour illustrer voilà 3 de mes « vielles » créations…

4

J’ai voulu reprendre un petit bout de cette histoire pour créer un lien (in)visible avec mon passé. Je mets aujourd’hui l’accent sur les moineaux pour rappeler la fragilité de notre environnement et la nécessité de le protéger via nos actions du quotidien.

Dans ce nouveau blog je parlerai de mes sources d’inspiration et mes pulsions de vie. J’ai une citation à partager avec vous, trouvée sur ce site.

20181103_185149.jpgsignatureelm3_5_original.jpg

 

 

No make-up !

Je ne me maquille plus !

Bon ok je n’étais pas non plus une grande fan : « ma routine maquillage » se composait d’un trait de crayon noir, pour souligner le regard, un peu de fard « taupe » et du mascara pour les grandes occasions… Surtout pas de fond de teint ! J’ai l’impression d’étouffer dessous, et puis mince je veux pouvoir capter ma vitamine D… Mais c’est un autre sujet 😉

20181031_143209.jpg

C’est sûr que si vous prenez du plaisir à vous maquiller… Cet article n’est peut-être pas pour vous ! Ce n’était pas mon cas, même si je ne m’imaginais pas pouvoir sortir sans maquillage (no way!), ça n’a jamais été un plaisir pour moi (ou un moment sympa) de me maquiller.

Comment j’en suis arrivée là, c’est à dire à ne plus me maquiller du tout* ?!

* Soyons honnête, il m’arrive quand même de ressortir mon mascara, environ 1 fois par mois on va dire… L’avantage c’est que maintenant quand j’en mets, ça fait son effet 😉

A cause Grâce à mes grossesses j’ai eu des prises de conscience successives sur l’impact de tout ce que je pouvais mettre sur ma peau et de tout ce que je mangeais. TOUT se retrouve dans notre corps au final! Donc je suis passée dans un premier temps au maquillage BIO (assez cher) et là ma routine n’était déjà plus que fard au quotidien et mascara pour les fêtes… Par manque de temps probablement.

Puis un jour, l’été dernier, j’ai réalisé qu’en rentrant du travail, j’avais un peu la tête de « moi le matin » : sans maquillage en fait ! Car non je ne me « re-faisais pas une beauté » en cours de journée… Et donc pourquoi me maquiller si au final tout disparaissait assez vite et les gens m’avaient déjà vu « without make up » ?

Du coup voilà les avantages :

  • Plus de soucis du style « J’espère que mon maquillage n’a pas coulé…? » ou « Est-ce que j’ai bien fait un maquillage « pareil » des 2 côtés! »…
  • Gain de temps : Pour moi c’est pas fou : 5 min en tout ! Mais après tout ça compte! Pensez maquillage ET démaquillage.
  • Economies : oui ça coûte cher quand même à la longue. Pour vous motiver calculez votre budget à l’année…
  • J’ai aussi l’impression de ne plus « tromper » les gens, d’être juste moi même, sans filtre, plus authentique. Je me sens un peu libérée…
  • Je me sens encore plus belle. Et ça me pousse à sortir prendre le soleil en été pour avoir un joli teint (pas brûlé hein!) ou à me faire des jus de carotte pour les mauvais jours ! C’est aussi une super motivation pour prendre soin de moi (bien manger, dormir, boire…) : car ça se voit à l’extérieur 😉

Je crois aussi que ce qui a contribué à « mon déclic » c’est d’avoir rencontré d’autres femmes qui ne se maquillaient pas et qui franchement étaient trop belles ! Elles dégageaient quelque chose au delà, quelque chose de plus vrai, de plus fort, de plus confiant, de plus glamour même !

signatureelm3_5_original.jpg