Une déco en carton pour Arthur

Mercredi nous n’avons pas chômé avec les filles, un carton qui traîne, si on faisait des décos pour notre sapin? Oui, j’ai oublié de préciser que notre sapin s’appelle Arthur, il fait partie de la famille, c’est son 4e Noël avec nous 🙂

Voilà une idée de déco assez facile à réaliser qui vous évitera d’acheter du « neuf » souvent en plastique.

Le matériel

Il vous faudra du carton, des bons ciseaux, du ruban pour accrocher votre étoile et, facultatif: des paillettes (ici j’ai utilisé de la laque pailletée pour cheveux).

La réalisation

Stars1.jpg

Stars2.jpg

Ensuite découpez des fentes dans les étoiles pour les assembler. Une simple « découpe » suffit pour du carton fin. Moi, avec mon carton épais, j’ai dû marquer un peu plus la fente pour faciliter l’assemblage.

Stars3.jpg

Ensuite c’est les paillettes, la laque nous permet une décoration moins flashy. Et puis c’est tout ce que j’avais 🙂 Il y en aura moins pour les cheveux des filles, tant mieux 😉

Stars5.jpg

J’ai ensuite troué les étoiles et rajouté un ruban d’organza et une perle en bois. Ces petites étoiles plaisent bien à Arthur car elles sont légères.

Il est d’ailleurs encore dehors, l’entrée en scène, pour lui c’est mercredi prochain. Il faudra éviter de surchauffer dans la maison et l’arroser régulièrement.

Stars4.jpg

Belles décorations à tous.

LELM

Savons au thé de Noël

Et pourquoi pas après-tout ? Faire des savons avec du thé de Noël… La période m’a aidée à concevoir ce mélange improbable. Un peu d’urucum pour accentuer la couleur orange et les épices pour faire patienter avant Noël.

Je vous dévoile ici une de mes recettes de savon pour Noël. J’ai un peu adapté la recette d’Agnès avec ce que j’avais en réserve, voici la composition :

  • 35% huile de coprah (coco)
  • 10% beurre de mangue
  • 30% huile d’olive
  • 15% huile de Colza
  • 10% huile de sésame

Ajouts à la trace: 2% de thé de Noël + 1% d’urucum et 0,5% de cannelle. L’urucum apporte un effet « soleil » qui fait du bien en hiver et une action légère anti-âge. En plus d’être exfoliant, le thé apporte ici un léger arôme d’épices de Noël.

teasoap9.jpg

20191130_104908.jpg

Un savon parfait pour se réveiller et profiter pleinement des belles journées à préparer les fêtes…

LELM

Cadeau DIY: Bougies végétales

Dans la famille « Cadeaux DIY pour un Noël autrement« , je voudrais la bougie végétale… Vous l’avez compris, pour éviter à mon entourage d’être lassé par mes savons (si ce n’est pas déjà le cas;)) je voulais me lancer dans de nouvelles créations…

Voici la 1ere nouveauté, je me suis formée à la réalisation de bougies « container », dans des petits pots. Je n’ai pas suivi de cours, c’est plutôt de « l’autoformation ». Voici mes sources :

  • Bout de chandelle pour justifier mon choix d’utiliser de la cire de colza.
  • Latitude Nature pour les fournitures: j’y ai trouvé la cire et les mèches 😉
  • Terre de bougies pour le TUTO parfait (sauf la musique peut-être ;))
  • Pinterest (comment faire sans?) pour les milliards d’idées…

Cette idée me trottait dans la tête depuis un moment, j’avais commencé à mettre de coté des petits bocaux et pots de yaourts/crème en verre. Tu vois, chéri, ils servent tous mes ptits pots 🙂

Voici ce dont vous aurez besoin :

  • Cire pour bougies, j’ai choisi le colza. Pour savoir combien il vous en faut (environ): remplissez votre contenant d’eau et pesez la quantité d’eau. Ensuite divisez par 0,9: ça vous donnera le poids de cire nécessaire.
  • Des mèches avec support, j’ai choisi des mèches en bobine pour les couper à la bonne taille et moins gaspiller.
  • Des huiles essentielles pour parfumer la bougie (optionnel) J’ai choisi de faire des bougies relaxantes : Mandarine verte, petit grain bigarade et orange douce… Les 1eres bougies des filles sont « nature ».
  • Du colorant (optionnel): j’aime trop la couleur naturelle des bougies et j’aime faire simple alors pas de colorant pour moi. Juste des paillettes pour la magie… (Mica poudre d’or chez AZ)

Cire.jpg

J’aime beaucoup le côté naturel (plus que la paraffine: dérivé du pétrole) et plus local du colza (en tout cas + que le soja). Certes un peu plus chère, je suis quand même ravie d’avoir fait ce choix. J’aime aussi la récup des petits bocaux/pots en verre et la simplicité de réalisation.

bougies1.jpg

Bougie32.jpg

La cire a blanchi et les paillettes ne sont plus visibles qu’à l’allumage… Je préfère 🙂

bougies15.jpg

Quel bonheur d’allumer une petite bougie le soir pour réchauffer l’ambiance… Parfait aussi pour les séances de méditation, la flamme étant un élément facile de focalisation, plus accessible que les vagues de la mer.

LELM

Fêter Noël autrement : 14 Cadeaux DIY

C’est parti pour les articles de Noël… D’habitude ça m’aurait fait hurler de penser à Noël en novembre… Cette année j’ai envie de préparer et prendre mon temps, et pour les savons, je n’ai pas le choix, la cure dure au moins 4 semaines. Et je ne me vois plus aller dans les magasins (et dans la foule) à la dernière minute pour trouver des cadeaux souvent trop chers.

Pour fêter Noël autrement, voici quelques idées pour faire des petits cadeaux personnalisés à vos proches. Vous aurez la satisfaction des les avoir faits vous-même et ça vous coûtera moins cher. Vous pourrez ensuite offrir le « savoir-faire » à ceux qui le souhaitent, et ce cadeau-là n’a pas de prix.

Voici des idées, je vous en reparlerai d’ici Noël 😉

Pour se sentir belle/beau et bien

A savourer

  • Un petit pot d’infusion : avec ma copine V., je vous en reparlerai.
  • Des chocolats : je ferai surement des truffes, des mendiants et des orangettes cette année.
  • Une bouture de plante d’intérieur ou du jardin: je vais faire Pilea, rosier, lavande et romarin.
  • Un rhum arrangé: vous trouverez les meilleures recettes au monde ici.
  • Une bière maison, ça c’est mon frère qui s’en charge 🙂

C’est bien aussi, quand c’est utile

Voilà des idées pour ce Noël, de mon côté les commandes de fournitures et matières premières sont passées. J’ai même passé un mercredi matin chez aroma-zone (oui avec les filles) ce qui m’a valu plein de nouveaux moules à savons et beaucoup trop de paillettes…

Pour vous faire patienter, c’est cadeau, voici une photo de la 1ere bougie à la cire de colza des filles… Oui je sais ça brille… 🙂

20191120_160719.jpg

LELM

Lingettes ultra simples à la surjeteuse

Voici une soirée couture productive : 2 pantalons raccommodés et 3 lingettes créées, n’oubliez pas que je débute 😉 Merci à ma prof et ma copine C. pour leurs conseils. Je crois bien que j’adore apprendre à coudre, même si je pars de loin et que je ne vais pas vite, je suis mon rythme.

Voici les lingettes d’hier, réalisées avec un tissu en éponge avec des motifs. Du coup j’ai même pas eu à mesurer… J’ai juste suivi le motif central. Je positionne 2 faces « envers sur envers » :

Ling.jpg

Après avoir placé mes épingles, je redécoupe les bords pour bien aligner les 2 faces et éviter à la surjeteuse de trop découper (ça abîmerait la lame).

ling2.jpg

Ensuite je passe à la surjeteuse qui va faire une couture bien solide à 4 fils. J’ose à peine appeler cela un DIY tellement c’est simple… Bien sûr il vous faut avoir accès à une surjeteuse, mais je pense que vous trouverez ça dans tous les cours de couture…

Voici mes lingettes d’hier avec une ancienne de la maison que j’avais achetée à la naissance de ma dernière, elle commence à être rêche.

Ling3.jpg

A quoi nous servent-t-elles ?

Elles ne me servent pas à me démaquiller, je ne me maquille plus. Je les utilise principalement pour débarbouiller les filles après les repas et me laver le visage avec mes savons tout doux SAF 😉 Cela nous évite d’avoir recours aux cotons à usage unique du commerce.

Je vais maintenant découper mes lingettes pour prendre de l’avance pour le prochain cours 🙂 J’en ai encore quelques-unes à faire, elles serviront pour offrir mes savons 😉

Belle journée à vous.

LELM

Une alternative aux jus : les « Green smoothies »

Je vous avais déjà parlé des jus (Jus à l’Ortie,  Jus Fenouil/Céleri, Jus Rose, Jus Basilic Citron) pour faire le plein de vitamines et minéraux, mais vous pouvez aussi opter pour des smoothies verts. Moins efficaces que les jus mais néanmoins bien plus faciles à faire ! Pour le matériel, il vous suffira juste d’avoir un blinder 😉

Blend1.jpg

Une poignée d’épinards permet de « verdir » un smoothie bananes & poires… J’y rajoute quelques noix de cajou trempées. (Pour vous rappeler l’utilité de faire tremper les noix : Article sur mon lait d’amandes).

Lorsque vous mixez le tout vous devrez rajouter un peu d’eau pour liquéfier. L’eau peut être remplacée par de l’infusion ou du lait végétal.

Blend2.jpg

Contrairement aux jus, ici vous pouvez mettre beaucoup plus de fruits car les fibres sont avec 😉 Vous ferez ainsi le plein de vitamines ET de fibres. Autant, je vois les jus comme un complément à rajouter dans mon alimentation, autant les smoothies peuvent remplacer un repas : le ptit dej généralement. 🙂

Idées de « légumes verts » pour verdir un smoothie :

  • Epinards
  • Avocat
  • Menthe
  • Chou Kale
  • Feuilles de Blettes
  • Persil

Ma recette du moment : 1 banane, 2 petites pommes de notre producteur local et bio, du lait d’amandes/noisettes et une poignée d’épinards (pas du jardin cette année).

Greensmothies.jpg

Pour les enfants qui pourraient être repoussés par le vert, préférez les versions « fruitées » rouge ou orange. Vous pouvez rajouter des petits raisins secs et des fruits rouges congelés.

Pour en savoir plus et vous motiver, je vous conseille ce petit guide. Je peux le prêter aux lyonnaises intéressées 😉 Laissez moi un commentaire.

Guide détox.jpg

A vos blenders… Santé !

LELM

Mon potager « Zéro dépense » – Le Bilan

Mon potager de cette année était un potager « Zéro dépense« . J’ai essayé de tenir un « Carnet des récoltes… et des dépenses »… Voici le résultat :

Au niveau de mes dépenses :

J’ai acheté un sachet de graines de concombre de la ferme de Sainte Marthe : 4,90€ mais je n’ai pas tout utilisé et j’ai récolté des graines ensuite.

Et j’ai dû en urgence (car je m’y suis pris trop tard) acheter du paillage (Urgence donc chez Botanic) ce qui m’a coûté 15€. Je prévois de demander aux producteurs bio autour de chez moi pour mes prochains besoins. En ce moment pas de soucis, les feuilles des cerisiers et du noisetier me suffisent.

Et pour les récoltes :

Tomates : Ce n’était certes pas une année à tomates, tout le monde l’a dit (autour de Lyon). J’avais mis 6 pieds + 3 qui sont sortis tout seuls de l’année dernière (tomates cerises noires). Nous avons eu 4,5kg sans compter les tomates cerises. Ce n’est vraiment pas terrible. Nous n’avons pas (du tout) été autonomes, ni n’avons fait des conserves. Juste un bocal de tomates séchées :

20191110_215822.jpg

20191110_215904.jpg

Courgettes : Malgrès l’aide d’Estelle (encore merci, heureusement il me reste de tes graines), je n’ai eu aucune courgette. Je leur avais réservé une toute nouvelle planche qui n’était pas assez riche et trop sèche. Je vais m’en occuper pour qu’elle soit prête au printemps.

Haricots : Alors ça j’adore, on en a bien profité, j’avais semé 2 variétés : des haricots pongo et des haricots à rames « vigneronne » que j’ai déjà depuis 3 ans. Pour 10 pieds nous avons eu 2,5kg. Cela nous a permis de bien en profiter pendant la saison, mais ce n’était pas assez pour en faire des conserves.

20191110_220141.jpg

20191110_220225.jpg

Concombres : 1 seul pied a finalement poussé une fois en terre… Mais il a bien donné : 1,7kg. Pas assez bien sûr pour que nous soyons rassasiés 😉 Je vous en avais parlé ici.

Choux rouge : 1 pied qui a donné 1 chou de 460g, c’est mon premier et il a fini en salade, toute la famille s’est régalée.

20190823_112715.jpg

20191005_115215.jpg

+ ce que je n’ai pas compté : Les herbes aromatiques et herbes pour les infusions. Nous avons également eu des petits fruits de la haie gourmande et des plus gros des fruitiers du jardin (Cerises, 2 nashis, 3 poires, 2 pommes et du raisin). Et il reste encore une courge spaghetti qui attend son tour sagement.

20190823_112705.jpg
Nashi

20190827_085359.jpg

20190825_090300.jpg

20191002_150033.jpg
Rhubarbe

Mon Bilan :

On est loin de l’auto-suffisance, c’est sûr 🙂 Eh oui, j’ai, bien évidemment trouvé ça très frustrant contraignant. Les récoltes ont été faibles car je n’ai pas fait beaucoup de semis, j’ai fait avec ce qui me restait.

Mais il y a des points positifs :

  • J’ai fait des économies et j’ai réalisé que je dépensais surement bien plus que ma production.
  • Je vais garder l’habitude de marquer mes dépenses et récoltes (en rajoutant les dates de récoltes).
  • J’ai trouvé des solutions récup pour faire mes semis. (pots et terreau)
  • J’ai aussi réalisé que je commençais mes semis trop tôt. J’attendrai fin mars (ça sera dur) pour l’année prochaine.
  • J’ai récolté sérieusement mes graines pour l’année prochaine.

20191109_223147.jpg

Je rêve déjà au printemps prochain et à ma prochaine commande de graines… Pour la suite de ma quête ça sera ici.

Bel automne à vous.

LELM