Raccommoder au lieu de jeter

C’est bien connu les enfants usent leurs vêtements très vite. Ils jouent à la « famille ver de terre » dans la pelouse humide (et fraîchement tondue of course c’est plus fun !), puis la « famille poney » sur la terrasse, puis la « famille singe »dans le noisetier… Je crois même qu’un seul mercredi peut suffire à trouer un pantalon.

Seul problème, je ne suis pas couturière, ma mère essaye en vain de me passer son « don » mais un don ça ne se passe pas (pas d’bol)… Je profiterai de sa prochaine venue pour en apprendre plus 😉

Donc ma fille avait un pantalon mi legging /mi jean bien troué aux 2 genoux… Merci Pinterest, j’y ai trouvé l’inspiration pour raccommoder son pantalon.

J’ai mis un peu de temps et je pense que ça ne tiendra pas forcément longtemps… Le coup de la famille poney, me fait un peu flipper 😉

J’ai trouvé une astuce pour coudre sans traverser et coudre l’autre côté de la jambe (ça m’est quand même arrivé 2 fois !) : j’ai mis une feuille de papier à l’intérieur du jean et sous le tissu rose : pour éviter à mon aiguille d’aller trop loin. Ca paraîtra surement évident pour les pros 😉

Voilà donc le résultat :

20190515_184359.jpg

20190515_184339.jpg

Je ne sais pas si ça se voit mais le côté droit sur la photo est en forme de coeur… Oui chez nous c’est girly 😉 Osez ! Essayez ! Crééez… Laissez la créativité vous guider, car les limites qu’on se fixe sont souvent bien en deçà de nos capacités 😉

signatureelm3_5_original.jpg

Savons marbrés roses pour les filles

« Attention ! » nous avait dit Agnès : on attrape vite le virus de la saponification à froid (dit SAF)…. Je confirme 😉

Etant à court d’huile de Colza, j’ai dû changer la recette de base que j’utilisais et donc recalculer la quantité nécessaire de lessive de soude : Huile de coco, beurre de karité, huile d’Olive, Huile de Colza et Huile de Sésame.

Du coup j’ai utilisé le calculateur The Sage. Après mes nouveaux calculs c’est reparti pour une nouvelle recette. Mes savons sont « Surgras à 8% » un vrai bonheur 🙂

Je voulais essayer un marbrage, du coup j’ai découpé des côtés d’une brique de jus de fruits pour faire des séparateurs :

Marbrage.jpg

Ensuite pour les couleurs je voulais un côté « blanc » avec l’ajout de 2% farine de riz complet bio à la trace. Et un côté « vieux Rose » avec en plus 1% de poudre de Manjista (rose) et 1% de Rhassoul (gris). J’ai mis du Rhassoul pour le « vieux rose » mais aussi car j’ai trouvé la texture de mes premiers savons très agréable 🙂

Les couleurs rendent assez bien avant le démoulage:

20190506_211750.jpg

Par contre, autant pour les savons à 1 couleur j’avais atteint un niveau de propreté exemplaire… Autant quand j’ai fait ce marbrage : c’était crado pas joli joli ! Je n’ai pas racheté du sopalin et j’ai donc « condamné » un chiffon (Je le laverai dans 3 jours). Je préfère cette alternative plus durable 😉

Après avoir rempli les 2 côtés, j’ai enlevé le séparateur et j’ai passé un coup de baguette chinoise, un peu au hasard pour « mélanger » les 2 couleurs.

Et à la découpe j’ai de jolies surprises ! Le rose est un peu foncé, je mettrai un peu moins de manjista la prochaine fois.

20190507_113240.jpg

Ils ont l’odeur simple du savon. Ce qui me plaît bien. Surtout pour le bain des enfants ! J’ai même réussi à presque faire des petits coeurs… (si si ça ressemble non ?)

20190507_113506.jpg

J’en ai découpé 2 en demi-lune, je voulais tester cette forme aussi.

20190507_113315.jpg

Notre réserve à savons est re remplie de 11 savons ronds et 4 demi-lunes… 🙂 Il faut patienter pendant la cure maintenant !

20190507_112457.jpg

A très vite !

signatureelm3_5_original.jpg

Les lapins de notre jardin

Enfin un article pour vous faire découvrir les habitants de notre jardin 🙂 Nos deux petits lapins : Pierrot lapin (le noir) et Jeannot (le blanc). Ces deux-là ne finiront pas en terrine ! Ils sont avec nous depuis plus de 2 ans. Alors ok certains diront qu’ils ne servent à rien et en effet ils ne pondent pas d’oeuf… Mais quel régal de les voir gambader !

20190504_140704.jpg

Ce qui me plaît c’est aussi d’apprendre aux filles à s’occuper d’animaux moins « domestiques », les nourrir, les observer, les respecter.

20190506_201459.jpg

J’aime tellement les sortir de leur enclos et les voir manger les pissenlits et pâquerettes du jardin. Même si je l’avoue, quand ils sont dehors, il faut les surveiller comme du lait sur le feu : ils adorent déraciner les fruitiers de notre haie gourmande ou le coin des menthes et sauges. Mais aussi grignoter mes nouvelles salades !

Voici Pierrot devant le lierre que j’utilise pour la lessive 😉

20190504_142407.jpg

Puis devant le kiwi qui grimpe contre la balançoire. Au fond on peut voir, derrière les bananiers : mon « ancien » espace potager avec les artichauts. Je le laisse vivre car il est trop à l’ombre à cause du cerisier. Au pied du cerisier c’est le coin des menthes et sauges, j’en reparlerai 😉 On l’a « construit » l’été dernier.

20190504_141234.jpg

Pour les nourrir c’est facile : dans la cuisine il y a un bac pour le compost et un bac pour les lapins. En gros ils mangent toutes les épluchures de fruits et légumes avec quelques exceptions. Et en fait, siiiiii, ils produisent bien quelque chose : du fumier de lapin BIO (oui nos épluchures sont BIO), je l’utilise en engrais mélangé au compost 🙂 Merci les lapins.

Il y a encore beaucoup de fraisiers dans cet espace, je les repiquerai à l’automne dans le carré fraises/poireaux et la haie gourmande. Les fraisiers ont tellement poussé que les lapins peuvent s’y cacher… Vous les voyez ? 😉

L’arbre au fond c’est un prunier des béjonnières, il est encore jeune donc il ne donne pas. Peut-être l’année prochaine 😉

signatureelm3_5_original.jpg

 

Un savon au café : anti cellulite !

Cela faisait un moment que je n’avais pas fait de savon et nous sommes bientôt à court de savons au miel 🙂 Voici une nouvelle idée d’ajout dans vos savons.

Le savon au café, Agnès nous en avait parlé lors de l’atelier formation… C’est un savon exfoliant qui a toutes les propriétés anti cellulite de la cafeine. Objectif Summer Boby ! J’ai acheté un paquet de café moulu et hop dans la cuisine !

20190430_130626.jpg

Encore la même recette de base, doublée pour avoir 14 beaux savons 🙂 Et j’ai rajouté 8,75% de poudre de café (non utilisé) à la trace. Ici vous trouverez l’article d’Agnès.

 

20190430_130700.jpg

20190430_131128.jpg

Les savons sèchent très vite et n’ont pratiquement pas collé au moule (pringles). Je suis fan de ce moule qui fait de jolis savons ronds. Ils prennent la forme de galets à l’usure et ça c’est juste parfait !

J’ai même tenté un petit marquage 😉

20190501_095618.jpg

Retrouvez mes autres recettes ici. En tout cas, celui-là sent bon le café pendant la cure ! Vivement le test sous la douche 🙂

signatureelm3_5_original.jpg

Le « rectangle » des courgettes

Ce nouveau rectangle potager c’est un peu un pari… J’essaye de re végétaliser cette zone du jardin qui fût couverte de cailloux pendant longtemps. J’ai semé un engrais vert il y a quelques semaines : la phacélie. On reconnaît les pousses maintenant :

20190502_081350.jpg

Je la laisse pousser et je l’utiliserai en paillage quand elle aura une taille suffisante.

Il y a quelques jours, motivée par le beau temps, j’ai planté des semis de courgettes (les miens) et des semis de salades donnés au boulot de chéri. Non les miens ne sont toujours pas prêts… OK je sais c’est encore un peu tôt mais je tente car mes semis me faisaient déjà des fleurs en godet 😦

Avec 7 plants, si tout va bien, on ne devrait pas manquer, mais vu la qualité du sol, ne nous emballons pas 😉

20190502_072426.jpg

Comme on peut le voir, il faut encore que je termine le plessage 🙂

J’ai paillé avec le reste de paillage de chanvre Botanic de l’année dernière. Ma solution « autosuffisante » : le miscanthus n’est pas encore à la hauteur pour me produire du paillage. J’ai aussi découvert 2 petites pousses de courge (surement) sorties du compost… 

Pour suivre l’évolution du potager : c’est ici, vous verrez la nouvelle clôture 😉

signatureelm3_5_original.jpg

Reminéralisez-vous avec l’ortie…

Profitons de tout ce que le printemps peut nous offrir… Encore une herbe à ramasser directement dans votre jardin. Tout comme les pissenlits, on peut également manger de l’ortie! Elle se trouve assez facilement dans nos jardins (donc gratuitement), dans les coins plutôt humides. L’ortie est reminéralisante, c’est à dire qu’elle va vous ressourcer en minéraux essentiels tels que le calcium, le magnésium, le manganèse, le potassium, le silicium et le fer en importante quantité. Une vraie bombe nutritionnelle à déguster au printemps.

L’idée c’est de la consommer la moins transformée possible, pour en garder tous les bienfaits et donc en jus 🙂

Comment procéder  ?

Je ramasse avec des gants de jardinage 2 ou 3 branches et je les coupe pour ne garder que les feuilles puis je les rince dans la passoire. Mon extracteur vertical peine quand je mets les tiges entières.

20190419_182422.jpg

Ensuite je les mets dans l’extracteur en les attrapant entre 2 bouts de carottes 🙂 Pour ce jus-là, j’ai utilisé des feuilles d’ortie, des carottes, du concombre, un petit bout de pomme et du curcuma.

20190419_183427.jpg

Ok le jus n’a pas une couleur très sexy, je l’avoue, mais la richesse est à l’intérieur ! Voici un 2e essai avec moins de carottes :

20190430_122711.jpg

Bonne dégustation.

signatureelm3_5_original.jpg

Nouvelles postures

Un peu de nouvelles de ma pratique de Yoga 🙂 Comme je vous l’avais expliqué dans cet article, j’aime le yoga, cela me fait du bien au corps et à l’esprit. C’est bien le seul élément  fixe de mon rituel du matin.

Après mon Uttanasana… Voici 2 nouvelles postures que j’essaye d’intégrer dans ma pratique (quand j’ai assez de temps pour m’échauffer : pour le pont;)). Mes enchaînements changent assez souvent finalement, moi qui avais peur de faire toujours les mêmes postures 😉

Prasarita padottanasana :

Je vois grâce à la photo que mon dos est encore bien arrondi… 🙂 Et je dois aller encore plus loin avec les mains. C’est une posture qui est du coup plus facile depuis que je pose la tête comme ça je contrôle mieux le travail que je demande à mes jambes. J’ai une affection pour les étirements de l’intérieur des jambes 🙂

20190421_155914.jpg

 

Chakransana :

Ou le « pont » que tous les enfants font si facilement, c’était mon souvenir aussi… Dur a été ma découverte en cours quand j’ai du le refaire pour la première fois ! Impossible de soulever mon corps ! Je suis plus « ouest » qu’ « est » pour les étirements. (Le Côté Ouest c’est le « dos » du corps donc toutes les postures où on se penche en avant) Donc le pont c’est l’est 🙂 Difficile pour moi qui, avant le yoga était très sensible du bas du dos. Mais j’y arrive depuis peu. Et ma plus grande fierté est de partager ça avec mes filles… C’est le moment « petite larme »…

20190421_155530.jpg

Vous avez vu comme ça paraît facile chez les enfants !! Et là en plus elle me regarde genre « C’est bon maman tu y arrives!!? » GRRRR

Namasté.

signatureelm3_5_original.jpg

Pause et fleurs de pommier

Quelques photos des plus belles fleurs du jardin, pour vous faire patienter quand je m’octroie une petite pause… 🙂 Souvent j’ai besoin de temps, juste d’accepter de ralentir. C’est un peu accepter la décroissance aussi. C’est aussi très important pour moi de savoir que je peux m’autoriser des pauses 🙂

20190416_210306.jpg

J’en profite aussi pour relire et compléter les articles déjà parus.

N’hésitez pas à visiter les pages qui les regroupent :

A très vite.

signatureelm3_5_original.jpg

Mangez des pissenlits

Oui en ce moment, il y a beaucoup de vert dans mes photos. Merci au printemps de nous donner tant de richesse au jardin. On dirait qu’il est là pour réveiller nos yeux et papilles…

On m’a demandé récemment, quel était mon plat « réconfort »… Car étant végétarienne, je ne mange plus de chair animale… Donc non ce n’est pas une bonne blanquette de veau ! 😉

Ma réponse c’est une salade avec plein d’herbes du jardin. J’ai pris 2 feuilles de batavia de mon producteur bio (et local ;)) car mes semis en sont là… Ils rejoindront le rectangle des courgettes…

20190412_132441.jpg

Et j’ai rajouté des pissenlits et de la mâche du jardin :

20190319_084120.jpg

Puis du persil gentiment offert par mon voisin (merci !) car mon coin persil est encore tout petit!

J’ai aussi rajouté du céleri de mon petit plant (j’ai coupé les branches et j’ai replanté la base…), puis un peu d’origan (oui du jardin aussi!) pour ramener l’Italie dans mon assiette. Et pour finir une fleur de bourrache pour la couleur 🙂

Le tout assaisonné d’huile d’olive, de vinaigre et quelques graines de sésame pour aujourd’hui :

SaladePrintemps.jpg

C’est exactement cela qui me réconforte: aller chercher dans mon jardin des crudités, de la vie à déguster, quasi gratuitement en plus. Un jardin durable pour subvenir à mes envies de salade, de temps en temps, c’est déjà très bien !

signatureelm3_5_original.jpg

Notre haie gourmande

Voici la deuxième partie de notre jardin, de l’autre côté de la maison (à l’opposé du potager), on avait, l’année dernière une haie de lauriers. C’était une haie classique, persistante mais qui demande à être taillée régulièrement…

Du coup, après un peu d’hésitation… Nous avons dit « goodbye » à la haie inutile de lauriers. Le projet : une haie gourmande que j’ai planté à l’automne après des achats compulsifs mûrement réfléchis sur Atmosvert.

20190412_100430.jpg

Le premier sur la photo c’est un groseillier à maquereau cadeau de ma belle famille, il prendra place à l’automne dans la haie.

Voici les « petits fruits » que nous avons choisis : Les heureux élus sont :

Myrtilles (2 variétés) :

Un framboisier gold : qui me fait plein de bébes ! Les framboises : délices des enfants et qui sont si chères en magasin !

20190410_103325.jpg

De la rhubarbe avec qui je teste un 3e emplacement… Visiblement elle ne se plaît pas dans mon jardin… Mon dernier espoir, c’est dans la haie gourmande elle se sentira moins seule… Déjà elle est bien repartie… c’est bon signe !

20190410_103034.jpg

Un amélanchier pour découvrir ces petites baies antioxydantes et pleines de vitamine C. Je suis si impatiente !

20190410_103426.jpg

2 mûriers sans épines :

20190410_103400.jpg

Et un poirier :

20190410_103443.jpg

La route vers l’autosuffisance est longue. Mais côté fruits, il me paraît évident de laisser une place importante aux petits fruits et baies. Vous aussi, transformez votre jardin en paradis pour la cueillette des petits fruits. Les enfants adorent ! Les grands aussi, quand il en reste ;)…

signatureelm3_5_original.jpg