N’hésitez plus… Donnez…

Encore une astuce digitale… Une nouvelle application à partager, utiliser et même abuser… Je vous avais déjà parlé de mes dons de livres ici. Donnez ce qui ne vous sert plus et faites de heureux : Je vous parle de GEEV :

Screenshot_20190227-202235_Samsung Experience Home.jpg

Quand on a envie de faire de la place dans sa maison, comme dans son mental, on commence par faire le tri, désencombrer, ranger , réutiliser… On rencontre assez rapidement des objets dont on a plus besoin ou qui ne nous plaisent plus. Plusieurs choix s’offrent à vous…

  • La famille et les amis: je leur propose régulièrement des objets dont je ne me sers pas. Si ça peut faire des heureux je suis heureuse !
  • Le bon coin ou autres sites de vente : le problème pour moi c’est que les gens « achètent » et donc sont exigeants (même pour 5€), du coup souvent ça demande beaucoup de temps pour créer l’annonce, pour négocier, se donner rdv… Perso ce n’est pas mon métier, je préfère laisser ça aux pros. Je ne vends que ce qui peut me rapporter plus de 30€ en dessous je donne. D’ailleurs réfléchissez à votre propre limite psychologique 😉
  • La déchèterie : C’est vraiment mon dernier recours, quand les objets sont cassés et vraiment (vraiment) irrécupérables…
  • Givebox autour de vous : le mini problème est qu’elles sont souvent limitées en terme de taille d’objet : pour les livres et petits objets c’est bon, pour votre banc de muscu : passez votre chemin 😉
  • GEEV : C’est une appli qui se rapproche assez d’une « Givebox digitale ». L’avantage est qu’on a même pas à déplacer les objets : juste une photo et les acquéreurs viennent direct les chercher !

Pourquoi donner ?

  • Pour se détacher : L’acte de don est un acte désintéressé, il vous apprendra à lâcher prise et vous détacher du matériel qui, au final, nous alourdis. Au cours de mon long chemin vers le minimalisme j’apprends à me détacher de tous certains de mes liens au matériel. La démarche est longue… Mais c’est tellement libérateur et apaisant.
  • Pour se faire du bien : Le bonheur se partage, hier j’ai fait un don sur GEEV. La jeune fille était tellement contente de récupérer ma jolie panière… Elle s’était même levé plus tôt pour venir la récupérer… J’ai reçu en pleine figure toute sa gratitude et son bonheur. Comme ça, sans m’y attendre finalement… Gratuitement. J’ai été ravie de la rencontrer et j’espère que beaucoup de mes futurs dons se passeront ainsi.

Je suis vraiment heureuse de participer, grâce au don, au réveil de notre côté le plus humain. D’éveiller, de semer de l’amour pour qu’il se propage. (Oui oui, c’est l’instant guimauve)…

Semez à votre tour : donnez ce qui ne vous sert plus…

signatureelm3_5_original.jpg

Je ne me parfume pas…

Finalement cette décision je l’ai prise lors de ma première grossesse, donc bien avant de ne plus me maquiller… La grossesse étant une période « sensible » pour le foetus il m’a été logique de commencer à faire attention à tout ce que je mettais sur ma peau et dans mon corps.

20190213_155831.jpg

Voici mes raisons :

  1. Ce que vous mettez sur votre peau, entre DANS votre corps. Votre peau boit tout ce que vous mettez dessus… Au vu de la composition chimique des parfums j’ai rapidement décidé d’arrêter. Egalement il faut éviter les huiles essentielles pendant la grossesse, donc pas d’odeur du tout !
  2. Ensuite je voulais que mon bébé (et mon chéri) reconnaisse MON odeur, l’odeur de ma peau, mon essence personnelle et unique… Pas un parfum qui pourrait très bien être porté par une autre…
  3. Financièrement, soyons honnête, c’est de la folie… Il y a des choses que j’accepte de payer « cher » car je sais que je peux les garder toute ma vie en plus encore… Pour du parfum… C’est au delà de ce que je peux accepter. Ceci n’engage que moi… 🙂
  4. Encore une simplification dans ma routine beauté quotidienne. Je me suis posée la question : « En ai-je vraiment besoin pour être heureuse, accomplie, joyeuse…? »

En conséquence à cette simplification, je suis (re) devenue très sensible aux parfums… Et je ne supporte pas quand quelqu’un est trop parfumé.

Quand j’ai envie de me parfumer, je mets 1 goutte d’huile essentielle au creux de mes poignets : mes préférées sont lavande, mandarine verte ou verveine. Mais vraiment pour me faire plaisir à moi (et me détendre) 🙂

signatureelm3_5_original.jpg

Mon Cap ou pas Cap : Désencombrement

J’ai commencé début décembre un défi Cap ou pas Cap « 30 jours de désencombrement ». Le défi est désormais fini et il faut savoir être réaliste et reconnaître ses échecs : je n’ai pas fini, pas du tout même…

Je pense que mon erreur a été de ne pas libérer assez de temps chaque jour pour faire un VRAI tri / réorganisation / désencombrement. Du coup, parfois souvent mes « désencombrements » se sont transformés en « simple rangement ». Et ce qui est terrible dans le rangement c’est que tout (ou pire) est à refaire le lendemain. Pour illustrer quelqu’un m’a dit un jour :

Faire du rangement/ménage avec des enfants c’est comme se brosser les dents avec du Nutella… 

Et moi je baigne dans le Nutella là ! 

Je me suis donc penché sur la question et après avoir lu « La magie du rangement » de Marie Kondo, je change de stratégie. Je vais prévoir une journée semaine « désencombrement »… 

J’avais déjà fait ça pour les livres… Voici une mini « zone » pour laquelle ça a fonctionné et ça dure encore :

désenc

Je démarre un nouveau Cap ou pas Cap de 30 jours sans café !

Au passage : ce livre est un vrai bijou ! Ce n’est pas un livre pour parler de théorie ou vous raconter de belles histoires… C’est un livre pour passer à l’action, Marie Kondo ne vous ménagera pas, non, non, on démarre tout de suite et sans râler… On fait face à son bazar « intérieur & extérieur » puis on avance ! 

signatureelm3_5_original.jpg

Je fabrique mon shampoing et mon soin

Dans ma série « Se former, puis se lancer… », après les chocolats et avant les savons… Je suis désormais accro à la cosméto « solide »…

20190106_213844.jpg

Est-ce que j’ai déjà parlé de mes soins de cheveux ici ?? Par soucis « minimaliste » et « Simplicité volontaire » j’avais testé le no-poo… Je n’ai pas réussi mais je n’abandonne pas. Il faudra un peu plus de temps pour moi. J’ai donc déjà bien réduit la fréquence de mes shampoings : 1 par semaine. Le 2e point important pour moi, est d’utiliser des produits naturels : Finalement pourquoi pas faire mon shampoing moi même ?

Pourquoi j’aime les produits solides?

  • Impact écologique faible : Zéro déchet
  • Fait maison donc je sais ce que je mets dedans… Et je peux adapter la recette à mes besoins, ceux de la famille et des amis 😉

Voici 2 créations issues de ce livre : Shampoing à la mangue (en jaune) et soin pour les pointes sèches (en blanc)… Ensuite je teste, je modifie, je re teste… C’est passionnant !

Les shampoing sent bon mais je trouve qu’il ne « lave » pas assez, surement à cause de la faible quantité de mousse, du coup il n’est pas facile à appliquer sur les cheveux longs, surement que pour les cheveux courts c’est mieux !

Les ingrédients du shampoing solide à la mangue : SCI, eau, beurre de mangue (qui ne sent pas la mangue), huile de noix de coco, glycérine végétale, cire, curcuma (pour la couleur) et fragrance naturelle de mangue.

20190105_114730.jpg

J’utilise (et j’adore) le soin « pointes sèches » en le faisant un peu fondre dans mes mains, ensuite je l’applique sur mes pointes après chaque lavage (1 fois par semaine 😉). Si vous en mettez un peu trop, les pointes paraîtrons « grasses » mais pas d’inquiétude, l’effet disparaît rapidement. C’est un soin sans rinçage 🙂

Les ingrédients du soin « pointes sèches » : Beurre de cacao, cire blanche, huile de coco et huile de ricin. Vous pouvez aussi y rajouter des gouttes d’huile essentielles.

Pas forcément besoin d’acheter ce livre, vous trouverez tout un tas de recettes sur Pinterest et mes autres recettes ici!

A vous de jouer, tester, reformuler… Have fun !

signatureelm3_5_original.jpg