Apprendre à danser sous la pluie…

Comme je vous l’avais dit ici, les vacances me permettent de dévorer lire plus vite 🙂 J’ai découvert Virginie Grimaldi avec ce roman :

IMG-20190717-WA0001.jpeg

Virginie Grimaldi est facile à lire et c’est vraiment ce dont j’avais besoin après le dernier Gounelle. C’est parfait pour les vacances, même si je continuerai à la lire en dehors des vacances.

Très rapidement attachée aux personnages, j’ai été très émue par ce roman. C’est un livre qui « remue » je vous préviens, il y a des passages assez durs (ma sensibilité de maman)! Virginie rajoute en plus une bonne dose de suspense et même des surprises jusqu’à la fin…

Une très belle histoire de vie, sur la séparation et l’acceptation. Un roman qui fait du bien et qui nous aide à savourer tous les petits bonheurs de la vie.

Bonne lecture !

signatureelm3_5_original.jpg

Je te promets la liberté

Merci à Auré de m’avoir prêté ce nouveau roman 🙂 Les vacances me permettent de lire plus (et surtout plus vite). Je vide ma Pile à Lire (PAL pour les connaisseurs) et découvre même de nouveaux auteurs 😉 oui, oui, je vous en reparlerai. J’ai enfin fini le dernier roman de Laurent Gounelle : Je te promets la liberté :

Liberte.jpg

Je dis « enfin » car j’ai mis un moment « à rentrer » dans ce nouveau roman. Plus que jamais porté sur le développement personnel, je l’ai trouvé bien plus « technique » que les précédents, j’avais même commencé à faire des fiches 🙂 En effet, Laurent Gounelle, s’attaque à un sujet complexe, celui des différents types de « personnalités » décrites par l’énnéagramme.

J’ai connu un autre modèle : le MBTI lors de ma formation de méditation en pleine conscience l’année dernière. Après avoir fait ce « mini » test MBTI, je l’avais partagé autour de moi. ça nous a permis de beaucoup en discuter entre amis 🙂 Marie en parle ici.

L’énéagramme regroupe toutes les personnalités en 9 types. Bien sûr chacun de nous a une personnalité différente/propre mais notre personnalité se classe tout de même dans un des 9 types. Pour mieux nous les présenter, Laurent Gounelle, nous les fait « vivre » à travers son personnage principal Sybille. Elle changera de « personnalité » tous les jours pendant 9 jours et nous fera partager son expérience de vie et ses réactions par rapport à chaque filtre de perception.

Pourquoi lire ce roman ?

Si vous êtes intéressé par le développement personnel et la psychologie c’est un MUST READ. Il vous permettra de (re)découvrir ce modèle au travers d’une histoire dans laquelle il est assez facile de s’identifier. Même si vous connaissez déjà l’énnéagramme, je pense qu’il peut vous plaire car il présente beaucoup de « situations/réactions/expériences » typiques de chaque type de personnalité.

Ce livre ne m’a pas suffi pour découvrir mon type de personnalité. Je pense qu’il faudrait surement un test approfondi et l’aide d’un thérapeute, si je veux en savoir un peu plus 😉

Si vous connaissez déjà Laurent Gounelle, je le trouve un peu moins « subtil » que les précédents. On comprend assez vite le message qu’il essaye de faire passer. Et mon préféré de lui reste « Le jour où j’ai appris à vivre » ❤

Conclusion : N’ayez pas peur, il mérite quand même d’être lu car Laurent Gounelle, ce grand magicien, nous fait voyager à chaque roman, à l’intérieur… de nous 😉 Le message du livre (non non pas de spoiler) est vraiment clé pour toute personne qui souhaite avancer, se libérer même. Pour moi c’est un incontournable « développement personnel. »

Bonnes lectures et bel été à vous.

signatureelm3_5_original.jpg

Lunga vita alla pasta…

À la maison on aime réduire nos déchets : et en cuisine, cela veut souvent cela veut dire faire soi-même ! Il y a un plat que l’on adore : les pâtes… Plusieurs voyages en Italie nous ont convaincus : les pâtes sont un plat à part entière !

20190407_223759.jpg

En 2016 nous avons donc décidé d’acheter un laminoir pour abaisser la pâte… Vous pourrez en trouver sur internet à moins de 50€… Je ne suis pas pour acheter des « ustensiles » pour chaque « aliment » mais vu le prix et les multiples utilisations, je me suis laissé tenter.

Vous pouvez faire sans, il suffit de bien l’étaler avec un bon rouleau (et vos bras bien musclés). Pour les emportes pièces, vous pouvez utiliser un verre.

20190407_223641.jpg

L’avantage c’est que nous pouvons faire des pâtes bio avec diverses farines (pour alléger le gluten par exemple ;)), des bons œufs frais bio et des bonnes farces maison (végétariennes!) : on contrôle ainsi la composition. Et franchement croyez-moi c’est assez facile et tellement gratifiant ! Pour l’inspiration nous avons ce livre, aux éditions « La Plage ».

20190407_231230.jpg

Du coup, samedi après-midi ça chantait l’Italie à la maison. Tout le monde s’y met, mon chéri gère (mieux que personne) la pâte à pâtes 🙂 les filles font des tours de manivelle (de la machine) et pour moi c’est confection de la farce et nouveau pliage pour faire des tortellinis 🙂

20190407_223625.jpg

La recette de base :

  • Farine (semoule de blé dur dans l’idéal mais une farine classique (froment) convient très bien aussi). Nous utilisons le plus souvent une farine semi complète (T80) mais vous pouvez varier et tester ce que vous préférez…
  • Des œufs frais, bio, locaux, élevés en plein air… Ou de votre propre poulailler c’est encore mieux !
  • Une pincée de sel

Environ 1 œuf pour 100g de farine.

Pour la farce j’ai préparé une fondue de poireaux et champignons à la crème, noix de muscade et gruyère.

20190407_223839.jpg

Les ravioli se sont fait dévorer le samedi soir, le reste des pâtes est rangé dans des sacs au congélateur. Il suffira alors de les ressortir et de les mettre directement dans l’eau bouillante 🙂

20190407_223740.jpg

signatureelm3_5_original.jpg

Belle rencontre et résilience…

… Ou l’art de se reconstruire après une blessure ou un traumatisme. C’est exactement ce que va vivre Diane, l’héroïne de ces 2 romans d’Agnès Martin-Lugand. Ces 2 romans se suivent et se dévorent… En tout cas je n’en ai fait qu’une bouchée…

Après des livres très « développement perso » j’avais envie de commencer l’année avec une jolie histoire. Un roman qui nous guide et nous apprend « la vie? » sans même qu’on s’en  aperçoive… Du genre des Laurent Gounelle… Mais son dernier n’est pas encore sorti en poche… J’en ai d’autres à lire en attendant 😉

C’est exactement ce que j’ai trouvé avec ces 2 romans :

Lors d’un déplacement à l’automne (je crois) j’étais en train de finir dans l’avion : « Entre mes mains le bonheur se faufile » (j’ai aussi adoré)… Une inconnue m’interpelle, elle finissait elle aussi un roman de la même auteure… Je finis avant l’atterrissage et lui donne mon livre. Elle m’a donné les 2 livres ci dessus en échange. Une jolie rencontre, merci 🙂

Revenons-en à l’histoire de Diane. Elle va subir un traumatisme horrible affreux très violent, elle va avoir la force de se reconstruire petit à petit. Les décisions qu’elle prend et les chemins qu’elle va suivre sont évidents, libérateurs et pleins de sens, ils nous font du bien à nous aussi…

Je commence la lecture pour le « feuilleter » en attendant que le riz soit cuit… Et là j’accroche dès les premiers mots, les premières phrases : « C’est pas possible ça ne peut pas commencer comme ça !!?? » Et si !! L’histoire démarre très fort, impossible de le lâcher… Le riz a fini trop cuit 😉

Ensuite c’est un délice. Un vrai film (un peu de filles quand même) avec tous les rebondissements nécessaires. Une partie de l’histoire se passe en Irlande dans un petit paradis qu’on avait vraiment trouvé magnifique… « Achill Islands », c’était en 2009, le temps passe vite ! Hum comme une envie de Guiness !

AchillIsland2019.jpg

L’histoire est belle, j’en ai ri et pleuré… Cette histoire m’a touché et m’a fait me sentir si bien. Cette auteure aussi m’a touché. D’ailleurs elle écrit régulièrement, je suis ravie…

Merci

signatureelm3_5_original.jpg