Lavez-les moins ils seront plus propres !

Attention voici une petite astuce simple, efficace, écologique, économique et qui fera du bien à vos cheveux et votre cuir chevelu 😉 C’est aussi, aller vers la simplicité volontaire

Vous m’avez bien compris : il s’agit de peu à peu espacer vos shampoings.

Il n’existe pas de fréquence idéale… Chacun est différent, mais les bénéfices à espacer les shampoings sont valables pour tous !

On réduit l’utilisation des produits lavant (chimiques ou non). Cela limite « l’agression » et donc diminue aussi la réaction compensatrice de votre cuir chevelu à produire du sébum, d’où le cuir chevelu gras.

20190312_100438.jpg

Une petite photo de mes cheveux au naturel lavés avec un shampoing solide maison. Je ne fais pas de coloration, on verra plus tard… ou pas… 😉 La tresse est une bonne astuce pour attendre le prochain shampoing 😉

Si vous avez des enfants, dites vous que l’idéal est de commencer tôt ! Ne les habituez pas à une fréquence trop importante : 1 fois par semaine ça suffit largement, d’autres diront « even less » 😉

Je souhaite aussi faire référence avec un passage trouvé dans les magazine Kaizen Hors séries sur l’autonomie… (Une vraie mine d’or !)

20190312_145238.jpg

A méditer…

Take care 🙂

signatureelm3_5_original.jpg

 

Je ne me parfume pas…

Finalement cette décision je l’ai prise lors de ma première grossesse, donc bien avant de ne plus me maquiller… La grossesse étant une période « sensible » pour le foetus il m’a été logique de commencer à faire attention à tout ce que je mettais sur ma peau et dans mon corps.

20190213_155831.jpg

Voici mes raisons :

  1. Ce que vous mettez sur votre peau, entre DANS votre corps. Votre peau boit tout ce que vous mettez dessus… Au vu de la composition chimique des parfums j’ai rapidement décidé d’arrêter. Egalement il faut éviter les huiles essentielles pendant la grossesse, donc pas d’odeur du tout !
  2. Ensuite je voulais que mon bébé (et mon chéri) reconnaisse MON odeur, l’odeur de ma peau, mon essence personnelle et unique… Pas un parfum qui pourrait très bien être porté par une autre…
  3. Financièrement, soyons honnête, c’est de la folie… Il y a des choses que j’accepte de payer « cher » car je sais que je peux les garder toute ma vie en plus encore… Pour du parfum… C’est au delà de ce que je peux accepter. Ceci n’engage que moi… 🙂
  4. Encore une simplification dans ma routine beauté quotidienne. Je me suis posée la question : « En ai-je vraiment besoin pour être heureuse, accomplie, joyeuse…? »

En conséquence à cette simplification, je suis (re) devenue très sensible aux parfums… Et je ne supporte pas quand quelqu’un est trop parfumé.

Quand j’ai envie de me parfumer, je mets 1 goutte d’huile essentielle au creux de mes poignets : mes préférées sont lavande, mandarine verte ou verveine. Mais vraiment pour me faire plaisir à moi (et me détendre) 🙂

signatureelm3_5_original.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

No make-up !

Je ne me maquille plus !

Bon ok je n’étais pas non plus une grande fan : « ma routine maquillage » se composait d’un trait de crayon noir, pour souligner le regard, un peu de fard « taupe » et du mascara pour les grandes occasions… Surtout pas de fond de teint ! J’ai l’impression d’étouffer dessous, et puis mince je veux pouvoir capter ma vitamine D… Mais c’est un autre sujet 😉

20181031_143209.jpg

C’est sûr que si vous prenez du plaisir à vous maquiller… Cet article n’est peut-être pas pour vous ! Ce n’était pas mon cas, même si je ne m’imaginais pas pouvoir sortir sans maquillage (no way!), ça n’a jamais été un plaisir pour moi (ou un moment sympa) de me maquiller.

Comment j’en suis arrivée là, c’est à dire à ne plus me maquiller du tout* ?!

* Soyons honnête, il m’arrive quand même de ressortir mon mascara, environ 1 fois par mois on va dire… L’avantage c’est que maintenant quand j’en mets, ça fait son effet 😉

A cause Grâce à mes grossesses j’ai eu des prises de conscience successives sur l’impact de tout ce que je pouvais mettre sur ma peau et de tout ce que je mangeais. TOUT se retrouve dans notre corps au final! Donc je suis passée dans un premier temps au maquillage BIO (assez cher) et là ma routine n’était déjà plus que fard au quotidien et mascara pour les fêtes… Par manque de temps probablement.

Puis un jour, l’été dernier, j’ai réalisé qu’en rentrant du travail, j’avais un peu la tête de « moi le matin » : sans maquillage en fait ! Car non je ne me « re-faisais pas une beauté » en cours de journée… Et donc pourquoi me maquiller si au final tout disparaissait assez vite et les gens m’avaient déjà vu « without make up » ?

Du coup voilà les avantages :

  • Plus de soucis du style « J’espère que mon maquillage n’a pas coulé…? » ou « Est-ce que j’ai bien fait un maquillage « pareil » des 2 côtés! »…
  • Gain de temps : Pour moi c’est pas fou : 5 min en tout ! Mais après tout ça compte! Pensez maquillage ET démaquillage.
  • Economies : oui ça coûte cher quand même à la longue. Pour vous motiver calculez votre budget à l’année…
  • J’ai aussi l’impression de ne plus « tromper » les gens, d’être juste moi même, sans filtre, plus authentique. Je me sens un peu libérée…
  • Je me sens encore plus belle. Et ça me pousse à sortir prendre le soleil en été pour avoir un joli teint (pas brûlé hein!) ou à me faire des jus de carotte pour les mauvais jours ! C’est aussi une super motivation pour prendre soin de moi (bien manger, dormir, boire…) : car ça se voit à l’extérieur 😉

Je crois aussi que ce qui a contribué à « mon déclic » c’est d’avoir rencontré d’autres femmes qui ne se maquillaient pas et qui franchement étaient trop belles ! Elles dégageaient quelque chose au delà, quelque chose de plus vrai, de plus fort, de plus confiant, de plus glamour même !

signatureelm3_5_original.jpg