Préparer le potager : Le paillage

Pour préparer le sol de mon potager, je l’ai paillé. J’ai choisi le jour où il y avait le plus de vent, pour me faciliter la tâche, bien sûr… 🙂

Que va vous apporter le paillage ?

  • Faire des économies d’eau: le paillage peut diminuer jusqu’à 50% des besoins en eau.
  • Protéger le sol: contre l’érosion en limitant les effets du vent et de la pluie.
  • Éviter la pousse de « mauvaises » herbes.

Comment trouver le bon paillage?

Vous savez que j’aime la simplicité, alors le meilleur paillage, c’est celui que vous avez à disposition dans votre jardin : des tontes de pelouse et des feuilles mortes. À l’automne je paille avec les feuilles de nos cerisiers et du noisetier.

Là au printemps, j’ai demandé à un producteur que je connais s’il pouvait me vendre une botte paille. Croyez-moi ça sera moins cher et de meilleure qualité que de l’acheter dans les magasins de jardinage. Avec une belle botte j’ai couvert ma plus grosse planche (9m²) de potager et j’en ai donné aux lapins 😉

Comment faire ?

Le sol doit être désherbé et humide. Voilà mon sol au départ:

vuepaillage1.jpg

Donc j’ai essayé de bien enlever toutes les racines de pissenlits, de chiendent, de renoncule rampante (bouton d’or) et autres non identifiées… Je n’ai pas de liseron de ce coté OUF !

vuepaillage2.jpg

J’ai laissé les choux de Bruxelles de l’année dernière en place, le lierre (pour la lessive ;)) sur le côté et l’arbousier au fond. Le fruitier en plein milieu c’est mon nashi qui nous a donné 2 fruits l’année dernière 🙂

vuepaillage3.jpg

Sur la droite, au premier plan mon pêcher « sauvage », pas de fruits à l’horizon, mais il est beau alors il reste 🙂 Je lui ai planté un ail éléphant à ses pieds. J’ai aussi laissé un plan de bourrache, 2 glycines qui poussent contre les panneaux et un 2e pêcher sauvage et un bébé noisetier sauvage aussi. Ils sont bien placés donc je les garde 🙂

vuepaillage4.jpg

Je ferai des trous pour insérer mes petits plants. Je vais bientôt semer les fèves dans le futur carré « Fèves – concombres – céleri »… Je vous parlerai bientôt de mon plan et de mes associations 2020.

LELM

Je multiplie mes plantes

J’aime m’occuper des plantes, la nature a tellement a nous offrir.

Alors que certains blogueurs ont déjà attaqué les semis… L’envie est grande de craquer : l’année dernière je lançais mes semis mi-Février… Cette année je me suis promis d’attendre un peu plus alors je patiente en prenant soin des plantes déjà là… 

Voici mes bébés Pilea, j’en ai eu 9 cette année et je vois déjà des nouvelles pousses sur la plante mère. Estelle (Jardin de Nell) en avait eu aussi, allez voir ses jolies étiquettes cadeaux 🙂

Pilea1.jpg

Pilea2.jpg

Et mon Aloe vera, cette plante magique à utiliser pour les brulures mais aussi pour tous ses bienfaits sur la peau et les cheveux.

Aloe1.jpg

Aloe3.jpg

Aloe2.jpg

Récemment j’ai aussi tenté de faire des boutures de groseillier. C’est en suivant assidument le blog très inspirant de l’Engraineuse que j’ai sauté le pas! Cela m’a pris environ 10 min à tout casser et me voilà avec 6 petits groseilliers 😉

boutgroseillers.jpg

Mûres.jpg

Une dernière photo de mes petites boutures de Géranium:

Boutgeranium.jpg

Certes il faut de la place pour les stocker à l’intérieur. Mais quel bonheur de préparer des petites plantes à offrir 🙂

LELM

Des nouvelles des concombres

J’ai loupé mes semis de concombres, je vous avais raconté ça ici… Donc j’ai acheté des graines malgré ma restriction de cette année. Et une fois dans le carré qui leur était réservé, 1 seul plant s’est développé. Du coup il a eu droit à une jolie palette inclinée (juste posée sur un seau)  pour lui permettre de bien prendre le soleil sans trop d’efforts :

20190925_135158.jpg

Ce plant a donné 5 concombres : 612g, 272g, 250g, 327g et 304g. La récolte ne nous a pas (du tout) permis d’être autosuffisants en concombres cet été, mais au final avec un seul plant, le résultat n’est pas mauvais. Il en reste encore sur le plant mais ils sont trop petits. Malgré tout, je ne tarderai pas trop à les récolter, vu l’état des feuilles :

Je n’oublierai pas de garder des graines pour essayer de faire mieux l’année prochaine 😉

signatureelm3_5_original.jpg

Les fleurs du jardin

Il y a des articles que je publie rapidement et d’autres qui trainent un peu plus. Celui-là je l’ai créé en juillet quand les fleurs se sont mises à apparaître au jardin. J’ai désormais bien plus de photos à vous montrer… Petit tour du jardin, c’est parti !

Il y a eu bien sûr mes roses, deuxième année pour ce rosier magnifique qui ne reste pas longtemps en fleurs, comme si la rareté lui rajoutait encore plus de la magie:

20190605_090320.jpg

Il y a aussi eu les fleurs de pommier, que je trouve si délicates. Les violettes et la lavande bien sûr 🙂

Ensuite je vous présente mon Sedum remarquable, qui est en pot depuis une « presque sècheresse » !

La phacélie qui m’a servi d’engrais vert et de très bon pollinisateur :

20190604_214728-1.jpg

Et la bourrache, jolie fleur comestible 😉

Les zinnias qui sont également comestibles :

Les cosmos orange qui ont littéralement colonisé mon jardin, cette année. J’adore leur teinte orange si lumineuse. Il y en a même qui tirent vers le jaune…

J’ai surpris un beau papillon dessus en juillet…

20190727_152945.jpg

En parlant de papillon, 2 buddleias (arbre à papillons) se sont incrustés dans ma haie gourmande. Je les laisse cette année, je pense qu’un seul sera gardé dans la haie. Le 2e ira sous le figuier de l’entrée. Il paraîtrait d’ailleurs que ces arbres ne sont pas si bénéfiques pour les papillons, et que l’ortie au contraire leur fourbi le gîte et le couvert… ça tombe bien, les orties moi je les garde 😉 C’est un « super aliment » !

J’ai également des mufliers : Ils refleurissent chaque année et se plaisent bien sous le « petit » cerisier.

Les plus discrètes fleurs de cornouiller, lui aussi en pot (pour le moment). Vivement l’automne pour admirer ses branches orange feu 😉

20190910_180955.jpg

Et mon préféré, une jolie bouture offerte par une amie l’Althéa. La couleur a été une jolie surprise. Je vais essayer de le tailler en arbre 😉

Dans la même famille, un hibiscus des marais, encore un cadeau qui nous offre des fleurs énormes en ce moment :

Hibi.jpg

Ensuite les plants de fruits et légumes savent aussi se défendre, dans l’ordre courgettes, mûres et haricots « vigneronne » 😉

J’en oublie certainement, mais voici déjà une petite visite du jardin « côté » fleurs. Mon envie pour l’année prochaine : 2 nouveaux rosiers et des tournesol oranges/rouges comme vu chez Cyril 😉

signatureelm3_5_original.jpg