Les fleurs du jardin

Il y a des articles que je publie rapidement et d’autres qui trainent un peu plus. Celui-là je l’ai créé en juillet quand les fleurs se sont mises à apparaître au jardin. J’ai désormais bien plus de photos à vous montrer… Petit tour du jardin, c’est parti !

Il y a eu bien sûr mes roses, deuxième année pour ce rosier magnifique qui ne reste pas longtemps en fleurs, comme si la rareté lui rajoutait encore plus de la magie:

20190605_090320.jpg

Il y a aussi eu les fleurs de pommier, que je trouve si délicates. Les violettes et la lavande bien sûr 🙂

Ensuite je vous présente mon Sedum remarquable, qui est en pot depuis une « presque sècheresse » !

La phacélie qui m’a servi d’engrais vert et de très bon pollinisateur :

20190604_214728-1.jpg

Et la bourrache, jolie fleur comestible 😉

Les zinnias qui sont également comestibles :

Les cosmos orange qui ont littéralement collonisé mon jardin, cette année. J’adore leur teinte orange si lumineuse. Il y en a même qui tirent vers le jaune…

J’ai surpris un beau papillon dessus en juillet…

20190727_152945.jpg

En parlant de papillon, 2 buddleias (arbre à papillons) se sont incrustés dans ma haie gourmande. Je les laisse cette année, je pense qu’un seul sera gardé dans la haie. Le 2e ira sous le figuier de l’entrée. Il paraîtrait d’ailleurs que ces arbres ne sont pas si bénéfiques pour les papillons, et que l’ortie au contraire leur fourbi le gîte et le couvert… ça tombe bien, les orties moi je les garde 😉 C’est un « super aliment » !

J’ai également des mufliers : Ils refleurissent chaque année et se plaisent bien sous le « petit » cerisier.

Les plus discrètes fleurs de cornouiller, lui aussi en pot (pour le moment). Vivement l’automne pour admirer ses branches orange feu 😉

20190910_180955.jpg

Et mon préféré, une jolie bouture offerte par une amie l’Althéa. La couleur a été une jolie surprise. Je vais essayer de le tailler en arbre 😉

Dans la même famille, un hibiscus des marais, encore un cadeau qui nous offre des fleurs énormes en ce moment :

Hibi.jpg

Ensuite les plants de fruits et légumes savent aussi se défendre, dans l’ordre courgettes, mûres et haricots « vigneronne » 😉

J’en oublie certainement, mais voici déjà une petite visite du jardin « côté » fleurs. Mon envie pour l’année prochaine : 2 nouveaux rosiers et des tournesol oranges/rouges comme vu chez Cyril 😉

signatureelm3_5_original.jpg

Les jardins du Taillefer – Lac d’Annecy

Je ne me considère pas du tout comme une blogueuse « voyage », et je ne veux pas l’être, mais là, vraiment là, je devais vous en parler…

Nous étions un peu en retard pour nos réservations de vacances, je voulais aller autour du Lac d’Annecy et profiter du lac (of course), des montagnes et bien sûr de la piste cyclable. Je regarde donc sur Airbnb, car j’avoue que j’aime beaucoup être accueillie chez les gens 🙂 Par contre la prochaine fois on passera par son site directement 😉

Je trouve un camping: « Les jardins du Taillefer » chez un producteur bio, des tentes lodge (le compromis pour un camping de luxe), ça me suffit, je réserve! Oui je marche beaucoup aux coups de coeur et analyser/chercher pendant des heures, ça me fatigue ! Vive les surprises…

Entrée.jpg

C’est en arrivant que nous avons le coup de coeur… C’est un coin de paradis ! C’est bien plus qu’un camping, c’est un magnifique lieu de vie vivifiant et reposant à la fois.

Regardez le check-in : C’est tellement simple, évident, c’est parfait !

checkin.jpg

Situé au « bout du lac », on a beaucoup apprécié de ne pas être dans la foule et l’agitation d’Annecy (ni d’être au bord de la route d’ailleurs). Depuis le camping nous pouvions aller à pied à la plage de Doussard (baignade, pédalos, paddle…) et la piste cyclable était juste à côté.

tente.jpg

Cocottes.jpg

Pour les activités autour du lac : Nous sommes montés à la station de la Sambuy pour faire des jolies randos et des activités « enfants » 🙂 Nous avons visité la grotte et la cascade de Seythenex (il y a aussi une tyrolienne pour les fous aventuriers ;))

sambuy.jpg

Dans le camping nous avons aussi participé à une visite guidée au milieu des ruches (organisée tous les vendredis). Merci Kelly pour les explications et surtout la démo : « j’attrape la reine des abeilles à mains nues, même pas peur ! ». Votre miel est vraiment délicieux !! On l’apprécie tellement plus quand on sait tout le travail qu’il y a derrière !

20190804_120239.jpg

En plus de cette localisation idéale : cerise sur le gâteau : nous découvrons qu’il y a un restaurant bio et végétarien, dans le camping, bien sûr avec les produits de la ferme… Est-ce que mon homme et les filles ont survécu à une semaine de repas végétariens et de jus verts ? OUI 🙂 Il a adoré le burger végétarien. Mon préféré à moi c’était le crumble de légumes… Les voici :

J’ai déjà refait le jus Basilic-citron (on adore) et je vais m’entraîner pour le moelleux choco-betterave et la pannacotta verveine… ! Merci Cyril pour toutes ces découvertes.

Mon seul regret a été de venir pendant la semaine de vacances de la prof de yoga 😦 Elle propose 2 cours/semaine je crois, ça doit être sacrément chouette, de prendre un cours au milieu des montagnes 🙂 Je vous rassure mon tapis m’a suivi pendant les vacances 😉

20190823_113924-2.jpg

Et un gros avantage à ne pas partir (trop) loin, c’est qu’on pourra facilement revenir… 🙂

signatureelm3_5_original.jpg

Des « éco » vacances

J’essaye de rendre nos vacances de plus en plus éco-responsables. Cette année on reste en France: Lozère, maison (Lyon), lac d’Annecy. Je vous présente ce qui nous a plu :

Pourquoi partir en Lozère ?

  • L’avantage de partir à la campagne, dans des départements moins touristiques, c’est que les vacances sont calmes. Il n’y a pas de « sur-agitation », de queues interminables dans les magasins, de stress… Je vous en parlais déjà ici.
  • Autre avantage de la Lozère, où nous séjournons à 1000 m d’altitude environ : les températures sont fraîches la nuit. Pendant la canicule, les nuits étaient à 15-16°c… Le rêve!
  • On y pense peu mais la campagne reste bien moins chère !
  • Enfin la campagne me permet de transmettre aux filles le plaisir de faire des activités simples comme les balades en forêt ou les baignades à la rivière…

20190710_162502.jpg

Pourquoi faire du « Staycation » ou « Holistay » : rester à la maison en fait… ?

  • Les économies sont en effet le principal avantage.
  • Ressentir le plaisir d’être chez soi, d’être à la maison : inévitablement on s’est mis à prendre soin de notre « chez nous », ranger, embellir, travailler au potager : j’ai débroussaillé mon potager qui n’était plus du tout lisible. Nous avons mis des poteaux et fils pour ordonner un peu les framboisiers. Cela peut paraître comme des contraintes mais pas pour moi.
  • C’est l’occasion de ranger, faire du tri et désencombrer pour se sentir mieux ! Quel bonheur. Vous pouvez utiliser l’appli GEEV pour donner ce qui ne vous sert plus…
  • Petit bémol : difficile du coup de gérer les enfants qui sont tentés de rester devant la TV 😦

Framboisiers Tuteurs.jpg

Pourquoi partir autour du lac d’Annecy ?

  • C’est un endroit magnifique, pas trop loin de Lyon… Pour éviter la foule et être un peu plus dans la nature, nous avions choisi le « bout » du lac et la commune de Lathuile. Les stations de montagne sont à moins de 30 min avec de plus en plus d’activité pour l’été. Et le lac propose les dizaines d’activités sportives et ludiques pour les enfants. En bonus on était juste à côté de la piste cyclable… 😉
  • Les gens veulent préserver cette belle nature, regardez cette jolie et énorme Give box de village !
  • Nous avons découvert un petit coin de paradis. Les jardins du Taillefer : un camping bio et végétarien : Je vous en reparle ici… ça méritais bien un article !

 

En petit bonus nous sommes partis voir la mer quelques jours (chez mes parents). Toujours à fuir le monde… Une plage parfaite, pas loin des Aresquiers (Autour de Montpellier).

20190730_200227.jpg

Et à Lyon nous avons découvert le Parc animalier du château de la Moidière. C’est un très joli parc animalier idéal pour les enfants. C’est en fait une très jolie balade en forêt qui se transforme en découverte d’animaux. Les animaux ne sont pas « exotiques » et ont pour la plupart de grands espaces. Au programme : Loups, renards, sangliers, daims, cerfs, hibou grand duc, chèvre, raton laveur… Le parc est magnifique. La visite se fait en 2h minimum.

 

signatureelm3_5_original.jpg

C’est les vacances quand…

… Je perds la notion du temps : En 1 semaine j’ai déjà

  • oublié un anniversaire 😦
  • demandé 2 fois la date en écrivant des chèques (la même journée…)
  • puis hier soir on a préparé le repas car les filles avaient faim et on s’est mis à table… On était à table à 18h15… 🙂 Eclat de rire général, ça nous a permis de faire 2-3 parties de jeux en plus après le repas 😉

… Je fais des activités que je n’aime qu’en vacances : le tennis par exemple, je n’en fais qu’en vacances, et ici j’adore, on tente même de l’apprendre aux filles cette année. Le terrain est en piteux état, soyons honnetes, il y a de l’herbe qui pousse dessus :

Tennis.jpg

… Je lâche prise sur le contrôle: Les filles se couchent bien plus tard et profitent des soirées avec nous. Le rythme change ici, naturellement, nous restons 3 semaines au même endroit, ce qui nous permet d’avoir beaucoup de journées calmes: sans aucune activité prévue, aucun planning 🙂 quel bonheur!

Je réalise que notre quotidien « à la maison » est bien trop rempli. Nous faisons (bien) trop d’activités. Même si j’essaye depuis toujours de ne pas trop occuper les filles pour qu’elles apprennent à s’ennuyer, je n’applique pas cela à moi-même !!

Cette année nous tentons 1 semaine de « Staycation » ou « Holistay » : le plaisir de rester à la maison alors que nous sommes tous en congés. Je suis impatiente à l’idée de m’occuper de nous, de notre jardin et de notre maison. De juste profiter d’un très très très long « week-end » à la maison. Je vous en reparlerai car c’est la semaine prochaine, vous aurez aussi des nouvelles du potager…

… Nous faisons des balades. Et nous ramassons plein de merveilles dans la nature. Je pense que c’est plus par manque de temps, mais c’est décidé nous rajouterons cela à notre quotidien ! Voici les délices et trésors trouvés en forêt cette année :

Des fleurs : digitales, épilobes et jolis bouquets :

Digitales.jpg

Epilobes.jpg

bouquet.jpg

Des myrtilles… Vous voyez les myrtilles sauvages encore sur les plants ?

cueillette.jpg

myrtilles.jpg

De la menthe sauvage au bord de l’eau : Vous voyez les libellules ? 😉

menthe.jpg

Et les giroles, pas de cèpes pour nous cette année 😦 Il faut dire qu’il fait très sec dans les bois. On s’est régalés avec les giroles en omelette puis en poêlée pour la 2e fois.

Giroles.jpg

Et aussi les fleurs de tilleul mais je vous en ai déjà parlé 😉

Suivez-moi pour voir la suite de mes vacances 🙂

Bonnes vacances à tous

signatureelm3_5_original.jpg

Cueillez du tilleul !

Les tilleuls sont en fleur. On entend butiner au-dessus de nous… Quel bonheur cette odeur si calmante, une odeur proche de celle du mimosa. Vous avez un tilleul dans le jardin (petits veinards) ou alors vous savez ou en trouver ?

Tilleul.jpg

En me baladant en vacances, je ramasse une poignée de fleurs de tilleul, pour tester, même si j’en ai déjà bu des centaines de litres! Je reviens 2 jours plus tard avec un panier, pour faire ma récolte. Vous reconnaîtrez facilement un tilleul à la forme caractéristique de ses fleurs :

Fleurtilleul.jpg

Les fleurs sont accrochées à une bractée (c’est la partie qui ressemble à une feuille plus claire), puis à la feuille, qui est d’un vert plus foncé et qui est en forme de coeur.

tilleulbranche.jpg

Après les avoir rincées et essorées, je fais sécher les fleurs et leurs bractées. Vous pourrez les conserver dans un bocal au sec ou un sac en papier.

tilleulseche.jpg

Puis utilisez-les cet hiver pour lutter contre les bronchites mais surtout pour vous détendre et favoriser un doux sommeil 😉

tilleulinfusion.jpg

Bonne nuit à tous 🙂

signatureelm3_5_original.jpg

 

 

Les lapins de notre jardin

Enfin un article pour vous faire découvrir les habitants de notre jardin 🙂 Nos deux petits lapins : Pierrot lapin (le noir) et Jeannot (le blanc). Ces deux-là ne finiront pas en terrine ! Ils sont avec nous depuis plus de 2 ans. Alors ok certains diront qu’ils ne servent à rien et en effet ils ne pondent pas d’oeuf… Mais quel régal de les voir gambader !

20190504_140704.jpg

Ce qui me plaît c’est aussi d’apprendre aux filles à s’occuper d’animaux moins « domestiques », les nourrir, les observer, les respecter.

20190506_201459.jpg

J’aime tellement les sortir de leur enclos et les voir manger les pissenlits et pâquerettes du jardin. Même si je l’avoue, quand ils sont dehors, il faut les surveiller comme du lait sur le feu : ils adorent déraciner les fruitiers de notre haie gourmande ou le coin des menthes et sauges. Mais aussi grignoter mes nouvelles salades !

Voici Pierrot devant le lierre que j’utilise pour la lessive 😉

20190504_142407.jpg

Puis devant le kiwi qui grimpe contre la balançoire. Au fond on peut voir, derrière les bananiers : mon « ancien » espace potager avec les artichauts. Je le laisse vivre car il est trop à l’ombre à cause du cerisier. Au pied du cerisier c’est le coin des menthes et sauges, j’en reparlerai 😉 On l’a « construit » l’été dernier.

20190504_141234.jpg

Pour les nourrir c’est facile : dans la cuisine il y a un bac pour le compost et un bac pour les lapins. En gros ils mangent toutes les épluchures de fruits et légumes avec quelques exceptions. Et en fait, siiiiii, ils produisent bien quelque chose : du fumier de lapin BIO (oui nos épluchures sont BIO), je l’utilise en engrais mélangé au compost 🙂 Merci les lapins.

Il y a encore beaucoup de fraisiers dans cet espace, je les repiquerai à l’automne dans le carré fraises/poireaux et la haie gourmande. Les fraisiers ont tellement poussé que les lapins peuvent s’y cacher… Vous les voyez ? 😉

L’arbre au fond c’est un prunier des béjonnières, il est encore jeune donc il ne donne pas. Peut-être l’année prochaine 😉

signatureelm3_5_original.jpg

 

Mon jardin : ma quête d’autosuffisance

Une maison, notre maison, un jardin, notre jardin…

Depuis 5 ans nous habitons une maison, depuis 5 ans, je cultive des fruits et des légumes. Chaque année un peu plus, si bien que la place commence à manquer dans le jardin… L’été dernier on a remplacé une haie de thuyas par une jolie haie gourmande : amélanches, poirier, mûres, groseilles et myrtilles. A nous les petits fruits !

Siiii j’te promets on peut planter encore un arbre ici, ou alors une plante là dessous … Merci la permaculture pour le concept du jardin-forêt 🙂

J’ai commencé à étudier la permaculture, mais je dois dire que j’en apprends encore tous les jours… C’est le jardin qui me guide, qui décide et qui m’apprend, au final…

Pourquoi cultiver ses propres légumes ?

C’est tellement gratifiant de manger des légumes (+ que bio) de son jardin, qu’on a vu grandir et auxquels on a donné tout notre amour… (Et notre temps).

J’aime tellement partager avec mes enfants le bonheur de cueillir les fruits et légumes frais dans le jardin… D’aller chercher une salade juste avant le repas ou de grappiller des fraises et framboises en rentrant de l’école…

Je me fixe cette année un nouveau challenge, comme un Cap ou pas Cap !? Oui j’suis comme ça, moi… 🙂

Mon potager sera « Zéro dépense ».

Je souhaite planter uniquement des graines de ma production ou alors échangées/troquées entre amis… Aucun achat de matériel, aucun achat de graines ou plants. J’utiliserai uniquement ce que j’ai (voir ci dessous)… Même pas de terreau car le compost et le paillage font déjà tout le travail… Oui oui vous avez bien lu donc… Aucune sortie Botanic, aucune commande sur Kokopeli ou à la Ferme de sainte Marthe, ni de craquage au salon Primevère

Gros challenge pour moi 🙂

20190204_210512.jpg

Pour l’eau on a le récupérateur d’eau, ça ne suffit pas pour tout l’été mais ça permet de limiter les dépenses  en eau. Et en plus honnêtement je pense qu’elle est bien meilleure pour les plantes 😉

La première étape consiste à préparer et lancer les semis. J’ai déjà loupé mes concombres… 😉

Pour le moment je récupère les boîtes à oeufs, pots de yaourts, rouleaux de papier toilettes ou simplement les petits popts en plastique de l’année dernière… Pour des semis en mode Zéro déchet !

Seule inconnue pour le moment : la terre pour mes semis, j’utilisais du terreau Botanic (bouhhhhhh)… Mais ça c’était avant 😉 Je vais devoir pouvoir trouver de la bonne terre à semis dans le jardin.

20190205_154530.jpg

Préparez, imaginez, créez, dessinez votre petit jardin, les jours rallongent déjà…

signatureelm3_5_original.jpg