Mon jardin : ma quête d’autosuffisance

Une maison, notre maison, un jardin, notre jardin…

Depuis 5 ans nous habitons une maison, depuis 5 ans, je cultive des fruits et légumes. Chaque année un peu plus, si bien que la place commence à manquer dans le jardin… L’été dernier on a remplacé une haie de thuyas par une jolie haie gourmande : amélanches, poirier, mures, groseilles et myrtilles. A nous les petits fruits !

Siiii j’te promets on peut planter encore un arbre ici, ou alors une plante là dessous … Merci la permaculture pour le concept du jardin-forêt 🙂

J’ai commencé à étudier la permaculture, mais je dois dire que j’en apprends encore tous les jours… C’est mon jardin qui me guide, qui décide et qui m’apprend, au final…

Pourquoi cultiver ses propres légumes ?

C’est tellement gratifiant de manger des légumes (+ que bio) de son jardin, qu’on a vu grandir et auxquels on a donné tout notre amour… (Et notre temps).

J’aime tellement partager avec mes enfants le bonheur de cueillir les fruits et légumes frais dans le jardin… D’aller chercher une salade juste avant le repas ou de grappiller des fraises en rentrant de l’école…

Je me fixe cette année un nouveau challenge. Oui j’suis comme ça, moi… 🙂

Mon potager sera « Zéro dépense ».

Je souhaite planter uniquement des graines de ma production ou alors échangées/troquées entre amis… Aucun achat de matériel, aucun achat de graines ou plants. J’utiliserai uniquement ce que j’ai (voir ci dessous)… Même pas de terreau car le compost et le paillage font déjà tout le travail… Oui oui vous avez bien lu donc… Aucune sortie Botanic, aucune commande sur Kokopeli ou à la Ferme de sainte Marthe, ni de craquage au salon Primevère

Gros challenge pour moi 🙂

20190204_210512.jpg

Pour l’eau on a le récupérateur d’eau, ça ne suffit pas pour tout l’été mais ça permet de limiter les dépenses  en eau. Et en plus honnêtement je pense qu’elle est bien meilleure pour les plantes 😉

Il va bientôt falloir démarrer certains semis… Quelle magie… Bientôt.

Pour le moment je récupère les boîtes à oeufs, pots de yaourts, rouleaux de papier toilettes… Pour des semis en mode Zéro déchet !

Seule inconnue pour le moment : la terre pour mes semis, j’utilisais du terreau Botanic (bouhhhhhh)… Mais ça c’était avant 😉 Je vais devoir pouvoir trouver de la bonne terre à semis dans le jardin.

20190205_154530.jpg

Préparez, imaginez, créez, dessinez votre petit jardin, les jours rallongent déjà…

signatureelm3_5_original.jpg

 

 

 

 

De la lessive dans mon jardin !

Ok ça peut paraître fou… vraiment fou. Mais ça fait déjà plusieurs fois que j’entends parler de ce sujet… Alors merci à la Famille Phoenix pour le déclic… Ou la graine germée… 😉

L’idée est la suivante: faire de la lessive à base de feuille de lierre… Celui du jardin ! C’est une recette écologique, Zéro déchet, simple, naturelle…

20190115_120653-1.jpg

Je sais désormais que je me passionne vraiment pour tout ce que je peux faire moi-même. Ce qui me permet de moins acheter et moins dépendre du système.

J’ai remarqué que mon dévouement écologique a eu des phases extrêmes (dentifrice par exemple), puis je suis un peu revenue en arrière… Ce va et vient me permet d’avancer à mon rythme. (J’accepte ces 2 phases avec bienveillance). Egalement, pour la lessive, je l’ai eu faite en râpant du savon de marseille… Pile quand ma 2e est née… La folle ! Depuis j’étais repassée à la lessive en vrac bio. Et donc là je teste la lessive au lierre :

20190116_214659.jpg

L’avantage avec le lierre c’est qu’on en trouve partout… Je n’ai pas eu à aller bien loin, j’en ai dans le jardin ! Merci aux lapins de me l’avoir préservé 😉 !

Mon avis :

J’ai fait une première machine avec pour des draps… Ils ressortent propres et de la bonne couleur ! Et aucune odeur spécifique, j’avais peur que ça sente fort. Du coup je rajoute des HE lavande et tea tree. Et hop adopté !

Seul petit bémol, cette lessive ne repasse pas les draps 😦 private joke !

20190119_094317.jpg

 

Vous trouverez une recette ici.

Je pense que je vais l’utiliser en alternance avec ma lessive habituelle et plutôt pour les couleurs. Pour le linge vraiment sale… haaa les enfants… J’utilise la lessive de biocoop en vrac 3€ le kg. Cela me permet au final de faire de belles économies… 😉 Merci à Estelle pour les precisions d’utilisation !

20190117_150758.jpg

signatureelm3_5_original.jpg

 

 

Préférez le vivant !!

Noël approche… on commence à penser aux cadeaux, à la déco et au SAPIN. Vous voulez un sapin qui sent bon la forêt ?? Un joli sapin, un vrai ? Moi aussi !

Mais j’ai un problème 🙂 ça me fend le coeur (si si) de couper un sapin chaque année. Alors j’ai essayé un sapin en plastique… Pour être honnête, ça ne remplace pas un vrai et la production et la fin de vie de ces sapins ne sont pas écologiquement correctes. Alors je l’ai donné.

Puis je suis tombée sur l’initiative Treezmas de Botanic : une location de sapin en pot pour les fêtes. Au final le service est cher : ça s’apparente plus à un acte engagé 😉 mais l’idée est très bonne !

Voici ce qu’on a fait depuis maintenant 3 noëls… On a adopté un sapin! Il est en pot et il est vivant ! Il vit dehors toute l’année et rentre dans la maison pour se faire déguiser/décorer 🙂 au passage ça nous pousse à éviter de sur-chauffer pour ne pas lui donner trop chaud !

2018-11-07_12-45-13.jpg

Autre avantage, le prix ! On ne l’a payé qu’une seule fois! Il a été rentabilisé en 2 Noël.

Il pousse raisonnablement et quand il sera trop grand pour le pot on le plantera dans notre jardin ou ailleurs pour lui assurer une longue et belle vie 🙂

Il fait désormais partie de la famille !

Alors c’est sûr que si vous voulez un énorme sapin, ça ne fonctionnera pas car le pot sera in-transportable et sûrement que le sapin sera hors de prix à l’achat. Mais en fait, avez-vous vous vraiment besoin d’un aussi gros sapin ?

Si vous êtes créatif, vous pouvez aussi tester d’en fabriquer un ! Voici des articles très inspirants sur le sujet… Chez « La Pigiste » ou « Mademoisellevi »

signatureelm3_5_original.jpg