Que faire de votre ciboulette ?

L’automne c’est la période des récoltes et donc des conserves. Et c’est le moment de profiter des herbes aromatiques qui ne seront plus disponibles en hiver. Comme pour le basilic, c’est le cas de la ciboulette. Par contre ne la déracinez pas, elle repartira au printemps…

20191003_184656.jpg

Du coup à vos ciseaux, coupez les tiges, oui vous pouvez garder les fleurs, elles sont aussi comestibles. La ciboulette peut servir à parfumer vos salades et plats, mais aussi à se déguster en tartine ! Merci maman pour les souvenirs d’enfance. Pour cela, préparer votre ciboulette en la coupant en petits morceaux (environ 2 ou 3 mm de long) et faites en un tas dans une assiette plate. Beurrez une tartine et appuyez-la, côté beurre dans la ciboulette (ça va la coller), salez, poivrez, c’est un délice.

Sinon pour la conserver, encore la même histoire, je fais au plus simple 🙂 Dans un bocal au congel !

20191003_185817.jpg

C’est sûr que c’est meilleur quand elle vient juste d’être coupée, je vous l’accorde, mais si il vous en reste beaucoup au jardin, au moins rien ne sera « perdu » 🙂

signatureelm3_5_original.jpg

Que faire de vos pommes ?

Vous ne pouvez pas passer à côté, c’est la saison des pommes. Après un joli dimanche à la fête de la pomme, nous ramenons « quelques » pommes. L’occasion d’acheter des pommes à notre producteur local et bio « Samuel » du Verger Blond. C’est un des producteurs du marché local et solidaire qu’on organise au boulot, ça je vous en reparlerai 😉

pommes.jpg

De retour à la maison avec nos jolies pommes, nous voulons en faire sécher pour les conserver plus longtemps. Même si, je ne pense pas qu’elles résisteront bien longtemps aux gourmands de la maison. (je m’inclus dans le lot !)

pommesfour.jpg

Avec mon four et sa fonction séchage à 80°c, il faut 3h pour les avoir juste comme on aime: encore un peu moelleuses 🙂 Mais vous pouvez aussi les faire sécher à l’air libre en faisant une jolie guirlande de rondelles de pommes.

Apple.jpg

Dans les autres astuces pour la conservation, vous pouvez en faire de la compote, de la gelée ou du sirop. il y a vraiment beaucoup de recettes disponibles sur internet, alors profitez-en 😉

J’ai essayé aussi le « beurre » de pommes, adapté de mon livre Healthy Vegan :

Bookhealthy.jpg

Je le fais moi avec des pommes, de l’huile de coco désodorisée, du sirop d’érable, de la purée de noix de cajou (ou cacahouettes) et de la cannelle. Vous pourrez facilement adapter des recettes trouvées sur Internet ou Pinterest. Vous pouvez trouver une recette simplissime ici.

Les filles n’aiment pas trop ce « faux beurre » mais j’adore et je trouve que c’est une bonne alternative sans « vrai beurre » pour un ptit dej sain et gourmand 🙂

signatureelm3_5_original.jpg

Jus Basilic Citron

Ce jus, on l’a découvert chez Cyril, aux Jardins du Taillefer. On s’est régalés et on a reproduit (à peu près ;)) la recette à la maison. Moi qui cherche souvent quoi faire avec mon basilic, voici une utilisation de plus !

Basilic.jpg

Ce jus se fait au blender : j’y dépose les feuilles de 4 ou 5 branches de basilic (j’ai du classique et du citronné au jardin), le jus d’un citron, 1 cuillère à café de miel doux (acacia ou ronces/trèfles de mon cousin) et de l’eau. Je ne mets qu’un fond d’eau au début pour bien mixer les feuilles et ensuite je rajoute le reste.

 

Ensuite je filtre le mélange (ça c’est pour éviter les petits bouts de feuilles dans les dents 🙂 mais ce n’est pas obligatoire) et je sers !

C’est très frais pour l’été et ça fait un fabuleux apéro sans alcool.

Bonne dégustation !

signatureelm3_5_original.jpg

Les jardins du Taillefer – Lac d’Annecy

Je ne me considère pas du tout comme une blogueuse « voyage », et je ne veux pas l’être, mais là, vraiment là, je devais vous en parler…

Nous étions un peu en retard pour nos réservations de vacances, je voulais aller autour du Lac d’Annecy et profiter du lac (of course), des montagnes et bien sûr de la piste cyclable. Je regarde donc sur Airbnb, car j’avoue que j’aime beaucoup être accueillie chez les gens 🙂 Par contre la prochaine fois on passera par son site directement 😉

Je trouve un camping: « Les jardins du Taillefer » chez un producteur bio, des tentes lodge (le compromis pour un camping de luxe), ça me suffit, je réserve! Oui je marche beaucoup aux coups de coeur et analyser/chercher pendant des heures, ça me fatigue ! Vive les surprises…

Entrée.jpg

C’est en arrivant que nous avons le coup de coeur… C’est un coin de paradis ! C’est bien plus qu’un camping, c’est un magnifique lieu de vie vivifiant et reposant à la fois.

Regardez le check-in : C’est tellement simple, évident, c’est parfait !

checkin.jpg

Situé au « bout du lac », on a beaucoup apprécié de ne pas être dans la foule et l’agitation d’Annecy (ni d’être au bord de la route d’ailleurs). Depuis le camping nous pouvions aller à pied à la plage de Doussard (baignade, pédalos, paddle…) et la piste cyclable était juste à côté.

tente.jpg

Cocottes.jpg

Pour les activités autour du lac : Nous sommes montés à la station de la Sambuy pour faire des jolies randos et des activités « enfants » 🙂 Nous avons visité la grotte et la cascade de Seythenex (il y a aussi une tyrolienne pour les fous aventuriers ;))

sambuy.jpg

Dans le camping nous avons aussi participé à une visite guidée au milieu des ruches (organisée tous les vendredis). Merci Kelly pour les explications et surtout la démo : « j’attrape la reine des abeilles à mains nues, même pas peur ! ». Votre miel est vraiment délicieux !! On l’apprécie tellement plus quand on sait tout le travail qu’il y a derrière !

20190804_120239.jpg

En plus de cette localisation idéale : cerise sur le gâteau : nous découvrons qu’il y a un restaurant bio et végétarien, dans le camping, bien sûr avec les produits de la ferme… Est-ce que mon homme et les filles ont survécu à une semaine de repas végétariens et de jus verts ? OUI 🙂 Il a adoré le burger végétarien. Mon préféré à moi c’était le crumble de légumes… Les voici :

J’ai déjà refait le jus Basilic-citron (on adore) et je vais m’entraîner pour le moelleux choco-betterave et la pannacotta verveine… ! Merci Cyril pour toutes ces découvertes.

Mon seul regret a été de venir pendant la semaine de vacances de la prof de yoga 😦 Elle propose 2 cours/semaine je crois, ça doit être sacrément chouette, de prendre un cours au milieu des montagnes 🙂 Je vous rassure mon tapis m’a suivi pendant les vacances 😉

20190823_113924-2.jpg

Et un gros avantage à ne pas partir (trop) loin, c’est qu’on pourra facilement revenir… 🙂

signatureelm3_5_original.jpg

Reminéralisez-vous avec l’ortie…

Profitons de tout ce que le printemps peut nous offrir… Encore une herbe à ramasser directement dans votre jardin. Tout comme les pissenlits, on peut également manger de l’ortie! Elle se trouve assez facilement dans nos jardins (donc gratuitement), dans les coins plutôt humides. L’ortie est reminéralisante, c’est à dire qu’elle va vous ressourcer en minéraux essentiels tels que le calcium, le magnésium, le manganèse, le potassium, le silicium et le fer en importante quantité. Une vraie bombe nutritionnelle à déguster au printemps.

L’idée c’est de la consommer la moins transformée possible, pour en garder tous les bienfaits et donc en jus 🙂

Comment procéder  ?

Je ramasse avec des gants de jardinage 2 ou 3 branches et je les coupe pour ne garder que les feuilles puis je les rince dans la passoire. Mon extracteur vertical peine quand je mets les tiges entières.

20190419_182422.jpg

Ensuite je les mets dans l’extracteur en les attrapant entre 2 bouts de carottes 🙂 Pour ce jus-là, j’ai utilisé des feuilles d’ortie, des carottes, du concombre, un petit bout de pomme et du curcuma.

20190419_183427.jpg

Ok le jus n’a pas une couleur très sexy, je l’avoue, mais la richesse est à l’intérieur ! Voici un 2e essai avec moins de carottes :

20190430_122711.jpg

Bonne dégustation.

signatureelm3_5_original.jpg

Lunga vita alla pasta…

A la maison on aime réduire nos déchets : souvent cela veut dire faire soi-même ! Il y a aussi un plat qu’on adore : les pâtes… Plusieurs voyages en Italie nous ont convaincu : les pâtes sont un plat à part entière !

20190407_223759.jpg

En 2016 nous avons donc décidé d’acheter un laminoir pour abaisser la pâte… Vous pourrez en trouver sur internet à moins de 50€… Je ne suis pas pour acheter des « ustensiles » pour chaque « aliment » mais vu notre consommation, je me suis laissée tentée.

20190407_223641.jpg

L’avantage c’est que nous pouvons faire des pâtes bio avec diverses farines (pour alléger le gluten par exemple ;)) et des bonnes farces maison (vegetariennes!) : on contrôle ainsi la composition. Et franchement croyez moi c’est assez facile et tellement gratifiant ! Pour l’inspiration j’avais acheté un super livre, encore chez « La Plage ».

20190407_231230.jpg

Du coup, samedi après-midi ça chantait l’Italie à la maison. Tout le monde s’y met, mon chéri gère (mieux que personne) la pâte à pâtes 🙂 les filles font des tours de manivelle (de la machine) et pour moi c’est confection de la farce et nouveau pliage pour faire des tortellinis 🙂

20190407_223625.jpg

La recette de la pâte est composée de farine et d’oeufs (oui c’est tout!). Environ 1 oeuf pour 100g de farine. Pour la farce j’ai préparé une fondue de poireaux et champignons à la crème, noix de muscade et gruyère.

20190407_223839.jpg

Les ravioli se sont fait dévorer le samedi soir, le reste des pâtes est rangé dans des sacs au congélateur. Il suffira alors de les ressortir et des les mettre dessuite dans l’eau bouillante 🙂

20190407_223740.jpg

signatureelm3_5_original.jpg

Vous reprendrez bien un peu de vitamines?

Ceci est un shoot très frais, mais peut être difficile à apprécier pour certains, la faute au céleri et au fenouil qui ne sont pas forcément des légumes « faciles » en jus 🙂 Ces deux je les adore, plutôt crus que cuits d’ailleurs… 

20190318_135918.jpg

Quand on se met aux jus de légumes, le palais met un moment à « apprécier »… Allez-y progressivement, ils seront bénéfiques si vous prenez du plaisir pas si vous faites la grimace 🙂 Préférez celui-là pour démarrer 😉

20190318_135954.jpg

Les ingrédients de celui-ci : Pamplemousse rose, carottes (j’en ai mis un peu plus que sur la photo), céleri et fenouil 🙂

On peut rajouter du citron qui se marie bien avec le fenouil mais là j’avais peur que ça fasse trop d’agrumes avec mon pamplemousse 🙂

signatureelm3_5_original.jpg

Pink root juice

Je vous présente mon jus rose de racines ! Avec ce jus-là: plus besoin de la crème « Teint des vacances »! Voilà comment avoir un joli teint sans maquillage

La beauté de notre peau vient de ce que l’on mange !

Après le lait d’amandes, on re sort l’extracteur de jus 🙂 Pour faire des cures de vitamines et minéraux sans fatiguer l’estomac. Je m’explique…

L’avantage de boire un jus de légumes est d’avoir toutes les enzymes, vitamines et minéraux des légumes sans leurs fibres. En effet quand les fruits et légumes sont crus, ils sont vivants et leurs enzymes permettent une régération de nos cellules. Cela me parait évident que de manger des produits vivants me fera plus de bien que de manger des produits morts… Mais ça n’engage que moi 😉

Pourquoi enlever les fibres des légumes ? Pour accélérer l’assimilation et garantir l’effet BOOST de votre jus sans fatiguer l’estomac.

C’est comme un café healthy 😉

Un jus est environ digéré en 20 minutes. C’est pourquoi également, il est important de le boire au bon moment : à jeûn le matin, entre les repas ou à l’apéro l’été : version concombre menthe ;). Comme ça vous ne perturbez pas votre estomac et l’assimilation est maximale.

20190313_155938.jpg

Niveau proportion, j’essaye de garder max 1/3 de fruit pour 2/3 de légumes, car les fruits en jus apportent beaucoup trop de sucre d’un coup. Les fruits, au final, il vaut mieux les croquer 🙂 comme ça on a des fibres… Vous suivez 🙂 ?

20190313_155910.jpg

Vous êtes convaincu?

Du coup, je vous présente mon jus préféré en ce moment :

Carottes, Betterave (crue!), Orange (ou Pomme) avec du gingembre et du curcuma (en 2 tranches d’environ 3mm).

Le tout bio bien sûr car sinon c’est un jus de pesticides que vous buvez ! A vous de doser comme cela vous plaît. Ce jus s’appelle chez nous le « Jus Rose » et plaît beaucoup aux enfants. Je leur en fait au goûter ou les matins « sans école » 🙂

20190514_123539.jpg

Un vrai shoot de vitamines et un effet bonne mine garantie !

signatureelm3_5_original.jpg

Sortez vos graines !

C’est le printemps ! C’est parti pour les semis ! Merci à Estelle pour l’inspiration ! Son projet est tellement beau, difficile de résister…

Comme je l’avais expliqué ici, pour cette année je tente un potager zéro achat… Je fais avec ce que j’ai et le troc entre amis 🙂

J’ai commencé à réfléchir au plan du jardin et je vais tester des nouvelles associations tirées de mon livre adoré : (Merci Terre Vivante !)

20190312_092206.jpg

Au programme  des associations:

  • Chou, tomates et oeillets d’Inde
  • Céleri branche, concombres, tomates et épinards.
  • Fraises et poireaux perpétuels : déjà en place depuis 1 an
  • Haricots verts et Maïs autour de la cabane en osier semi-vivant 🙂
  • Courgettes et salades (et pourquoi pas encore épinard…

Voici mon « plan » :

20190312_091601-1.jpg

Pour débuter, j’ai fait tremper (pour réveiller la graine, comme pour les amandes du lait ;)): tomates, basilic, persil, aubergines (je ne sais pas encore où je vais les mettre), concombre (en tipi) et courgettes. J’ai aussi planté l’ail au pied du « petit » cerisier.

20190312_084532.jpg

Et ensuite direction les godets. Je n’ai pas de serre alors ils sont sur une plaque (pour éviter que ça coule partout) dans une pièce chauffée devant la fenêtre, plein sud…

20190312_094524.jpg

Et voilà mon jardin actuellement… oui je sais ya du boulot ! Ce qui fait plaisir à voir c’est que le pêcher sauvage se développe bien, peut-être des fruits cette année ? Et le nashi va fleurir à fond 🙂 Croisons les doigts pour les fruits !!

20190312_101739.jpg

Comme vous le voyez le « rectangle » des courgettes n’est pas encore fait. Je vais le faire comme celui des fraises (à droite) avec des branches de noisetier 🙂 Zéro dépense ! Sauf la main d’oeuvre 😉

Les futures fleurs du Nashi :

20190312_102118.jpg

A vos graines… trempez… semez !

signatureelm3_5_original.jpg

 

Le lait d’amandes : my favorite !

Après 30 jours sans café je suis heureuse de re-boire une tasse de mon café au lait d’amandes 🙂 Je prends désormais plaisir à en boire 2 ou 3 par semaine avec mon lait végétal préféré !

20190308_075003.jpg

Je ne fais pas (pour l’instant) d’autres laits végétaux tellement je suis fan de celui-ci. Voici comment je m’y prends :

Je fais tremper environ 100g d’amandes bio en vrac et non grillées. C’est important car le trempage (min 8h) va les réveiller et débuter le process de germination (si elles sont grillées elles sont mortes)… Les amandes se transforment ainsi en super graines bien plus digestes et bourrées de vitamines, plus facilement assimilables en plus 😉

J’en mets toujours un peu plus à tremper car toute la famille en grignote au passage. PS : c’est bien moins sec pour les enfants 🙂 Vous pouvez glisser aussi des noisettes et noix de cajou pour diversifier 😉

Ensuite je sors ma machine adorée, un de mes rares ustensiles : mon extracteur à jus. Je l’ai depuis quelques années et je l’utilise toujours aussi régulièrement !

Là il vous suffit de mettre vos amandes trempées et de l’eau (de 600 mL à 1L selon votre goût) puis allumez l’extracteur… Mettez les amandes petit à petit avec de l’eau, fermez, ouvrez, fermez… Votre jus est prêt ! En prime avec la poudre d’amande qui sort vous pouvez faire de l’okara d’amande.

Si vous n’avez pas d’extracteur, courez vous en acheter un vous pouvez utiliser votre blender : mixez les amandes et l’eau, puis filtrer avec un tissu fin type sac à vrac.

Je le transfère dans une bouteille en verre et le conserve 3 à 4 jours au réfrigérateur. Je me sers de ce lait pour les crêpes, pour les gâteaux, pour les smoothies et pour mon café (je le fais un peu réchauffer car je mets bien plus de lait que de café) 🙂

Bonne dégustation !

signatureelm3_5_original.jpg