Transformation du jardin – Article 2 : Le salon en palettes

Vous voulez un projet pour cet été? Encore une chose qu’on n’avait pas vraiment envie d’acheter… Un salon de jardin pour profiter de ptit dej, goûters et repas dans le potager, à côté de la mare. Merci Pinterest pour l’inspiration… Tapez « Meuble en palettes » sur Pinterest, vous serez servis…

Quel tuto choisir?

Essayez de trouver une vidéo bien détaillée pour éviter de faire fausse route. N’hésitez pas à la regarder plusieurs fois avant de vous lancer.

On a choisi ce tuto. Ce n’est pas le plus simple et il faut quand même avoir quelques outils…

wp-1594123392804.jpg

wp-1594123380280.jpg

Où trouver des palettes et à quel prix?

Les palettes idéales sont marquées EUR ou EPAL. Elles ne sont pas traitées et sont au  format 120cm par 80cm.

Pour les prix, le mieux est de rester en dessous de 15€ la palette.

Maintenant, où les trouver ? Les zones industrielles et les petites entreprises sont votre meilleure option. N’hésitez pas à vous déplacer pour en demander.

Pour la construction, il vous faudra compter 1 matinée par canapé. Les outils importants sont le pied-de-biche, la scie sauteuse et un bon marteau.

Voilà notre résultat. Les coussins seront partagés avec notre autre salon de jardin (de l’autre côté) en attendant que je les fasse moi-même…

wp-1594123401059.jpg

Il nous manque encore une palette pour faires les accoudoirs de la 2eme banquette. En plus les accoudoirs solidifient les dossiers. C’est très confortable car les dossiers sont légèrement inclinés et les banquettes bien profondes.

wp-1594123409367.jpg

Je vous souhaite de très belles vacances créatives.

LELM

Transformation du jardin – Article 1 : La mare naturelle

Les saints de glace sont passés et l’été arrive d’un coup, il va falloir s’y faire. J’en profite pour surveiller les tilleuls de mon village. Ils sont en fleurs en ce moment, il est donc temps de ramasser les précieuses fleurs pour les tisanes

Pendant ce temps, au potager, c’est le gros chamboulement. Cette année est déjà particulière, la vie de mon potager le sera également. Un gros projet est en vue pour transformer notre « coin » potager.

Au programme:

  • Ajout d’une mare naturelle
  • Création d’un salon de jardin en palettes
  • Déplacement des planches de cultures et rempotages (tout au long du projet)

C’est fou, cette énergie que l’on ressent lorsqu’on est porté par un projet, une énergie sans limite pour avancer.

Voici une photo du jardin avant le début des travaux:

wp-1590011443193.jpg

Vous pouvez voir:

  • Au premier plan mon laurier-sauce et mon origan en pot. Ils sont devant l’hôtel à insectes. Entre les deux j’ai un hibiscus qui disparaît l’hiver, la lavande et j’ai planté une bouture de groseillier.
  • Ensuite, la verveine citron est dans le pot vert, et fraisiers et menthes sont dans les jardinières.
  • Plus loin j’ai 3 planches, celle de devant restera (en partie) avec des pieds de tomates.
  •  Et les framboisiers sur la droite 🙂

Pourquoi une mare ?

  • Amener de la vie par la biodiversité. Les zones humides sont essentielles dans la nature. Elles offrent de la nourriture et de l’eau aux insectes, aux oiseaux, aux chauves-souris…
  • Amener de la fraîcheur au jardin, pour notre bien-être à nous 🙂
  • C’est un lieu pédagogique riche pour en apprendre toujours plus sur la nature, pour les filles et pour nous.
  • Le côté reposant et relaxant de voir un point d’eau dans le jardin.

La mare, comment débuter ?

La première étape a été de choisir le bon emplacement. Je voulais le bassin au cœur du potager pour profiter de la biodiversité qu’il allait nous apporter. Pour l’orientation, il faut éviter le plein sud, sud-est étant idéal.

Pour nous elle sera dans le coin à gauche, au niveau du pot gris au fond sur la photo.

Le meilleur moment pour creuser la mare c’est l’automne, mais nous quand on a une idée… 🙂 Je viens également de lire sur un autre site, que l’on peut la créer entre mars et septembre… Donc tout est bon 🙂

Au travail !

C’est le moment de définir la forme de la mare puis de commencer à creuser. Nous Mon homme a creusé la mare et fait une « petite » plage pour déposer nos plantes aquatiques.

La plage est à 15 cm de profondeur et la partie profonde est à 55cm.

Pour étanchéifier la mare nous avons choisi de mettre une couche de géotextile (en blanc) et une bâche PVC.

wp-1590870143225.jpg

Remplissage avec de l’eau du robinet, car notre réserve d’eau de pluie est vide 😦 J’essayerai d’utiliser l’eau de pluie pour la remettre à niveau lors des fortes chaleurs.

Les plantes, quelles plantes ?

Quel bonheur de découvrir le monde des plantes aquatiques… Dans ma précipitation, je suis allée chez Botanic… En magasin ils n’avaient pas grand-chose. J’ai donc cherché mieux.

Avis aux Lyonnais: Voici les spécialistes : Aqua Scène. Ils font des bassins d’agrément et des bassins de baignade (ouaou).

Ils sont de très bon conseil et ont un large choix de plantes aquatiques:

wp-1590917463294.jpg

J’ai craqué pour des nymphéas, une prêle japonaise (les longues tiges), une menthe aquatique (sur la gauche) qui vient compléter ma collection de menthes, des pesses d’eau pour l’oxygénation (ce sont les petits sapins qui sont au fond) et des scirpes inclinés ci-dessous:

wp-1590870130903.jpg

Voilà le résultat :

On a rajouté une petite fontaine solaire pour amener un peu de mouvement. Les plantes vont filtrer et oxygéner l’eau donc nous n’avons pas besoin de produit ni de filtration.

Quelques pas japonais et pierres sont venus entourer la mare, je vois enfin l’avantage d’avoir un terrain plein de cailloux !

wp-1590870117224.jpg

3 semaines après la mise en eau, nous avons rajouté 3 poissons rouges. Ils réguleront les larves et insectes qui vont se développer dans la mare. Inutile de les nourrir 🙂

Et les moustiques ?

Le problème des moustiques se pose dans les zones d’eau stagnante sans autre forme de vie. Une mare naturelle, accueille la biodiversité et donc des prédateurs de moustiques: libellules, poissons, coléoptères aquatiques…

La suite

Voilà pour cette première étape de la transformation du potager. Cette mare naturelle amène encore un peu plus de vie au potager, je me surprends à rester rêver de longs moments devant la mare en fin de journée, quel effet apaisant.

Retrouvez ici toutes les nouvelles de mon jardin.

Belle soirée à vous.

LELM

Le porte-savon naturel

Aujourd’hui, je vous présente une idée de quelqu’un d’autre… C’est Alice qui a eu cette belle idée. Elle est convertie aux savons solides et testeuse régulière de mes savons. C’est beau de voir que la jeune génération a conscience du changement par lequel nous devons passer et en devient ambassadeur. Je suis admirative.

Pour permettre aux savons de durer plus longtemps, il est important de ne pas les laisser dans l’humidité. C’est donc nécessaire d’avoir un porte-savon qui laisse bien l’eau s’écouler 🙂

Voici sa jolie création avec mon savon gommage au café:

wp-1589701629971.jpg

J’ai tout de suite adoré et, vous me connaissez, j’ai voulu tester 🙂 Voici mon essai avec des branches de figuier.

Comment faire ?

  1. Commencez par découper des tronçons du diamètre voulu (largeur totale: 6,5cm pour moi), pour la longueur vous pouvez viser 10cm. L’avantage c’est que vous pouvez l’adapter à la taille de votre rebord d’évier ou de douche/baignoire.
  2. Vous pouvez enlever l’écore ou la garder. Pour le figuier, elle s’enlève bien du coup j’ai essayé.
  3. Ensuite, choisissez un lien plutôt naturel comme de la corde de la laine ou du raphia.
  4. Accrochez les bâtonnets entre eux avec la technique du radeau. Ce qui pourra également vous servir pour faire de jolis radeaux pour playmo… Faut bien préparer l’été 🙂

wp-1589701629609.jpg

wp-1589701629804.jpg

J’ai trouvé beaucoup d’idées pour faire des porte-savons, c’est celle-là qui me semble la plus simple et la plus accessible sans trop de matériel. Je vous en parlerai si j’en teste d’autres 😉

wp-1589701629895.jpg

Il a l’avantage d’être quasi gratuit, d’être ultra-simple à réaliser, de permettre aux savons de bien sécher et d’être beau 🙂 Il est adopté dans notre salle de bain.

N’hésitez pas à me contacter si vous avez des suggestions ou des idées à partager 🙂

Retrouvez des idées de DIY pour la maison ici 🙂

LELM

Savon avec insert de manjishta et sucre…

Et non ce n’est pas une pâtisserie, voici enfin un nouvel article savon 🙂 Depuis les savons ménagers, je pensais à ces nouveaux savons. Des savons avec un insert pour avoir un motif bien dessiné au milieu. J’avais déjà fait des savons bicolores et réussi une forme de « presque » cœur 🙂

Pourquoi utiliser des savons solides ?

  • Pour diminuer nos achats de « plastique » et donc réduire votre impact sur notre jolie planète.
  • Ensuite cela vous permet de faire des économies, oui dans un gel douche vous acheter de l’eau…
  • Et enfin vous maîtrisez les produits que vous mettez sur votre peau. La saponification à froid permet de conserver la glycérine naturelle du savon. Les savons saponifiés à froid sont donc un réel soin hydratant pour votre peau.

Attention par contre, vous risquez d’y prendre goût et vous aurez envie d’apprendre à les réaliser vous-même… 🙂

Voilà l’astuce pour éviter d’acheter un moule spécifique: vous aurez besoin de 2 briques carrées de jus de fruits et de votre moule final. C’est un moule facile à réaliser, croyez-moi.

Le montage est assez simple: découpez une brique de jus de fruits et formez un cœur. Attachez les 2 côtés (au niveau de la pointe ou du haut du cœur comme moi) avec du scotch:

wp-1589486964343.jpg

Au moment de verser, j’ai réalisé que mon « moule » d’insert laissait un peu passer le savon. À ce moment-là j’avoue que je ne pensais pas arriver à décoller l’insert correctement. Note pour plus tard, j’attendrai un peu plus longtemps après la trace, que ma pâte de savon soit plus « épaisse »:

wp-1589486978383.jpg

Au bout de 2 jours, je découpe les moules, tout est rattrapé voici mon insert:

wp-1589487334541.jpg

Puis rebelotte, une nouvelle soirée savon pour entourer ce joli cœur, il ne faut pas trop attendre pour que l’insert ne durcisse pas trop. Je le glisse dans le moule définitif:

wp-1589487343610.jpg

Et je m’attaque à la préparation de ma 2e préparation. Encore 2 jours à attendre pour démouler le savon final.

wp-1589487618789.jpg

Belle surprise à la découpe, tout a bien fonctionné.

wp-1589488633733.jpg

Maintenant place aux compositions:

Insert rose:

  • 35% huile de coco
  • 10% beurre de mangue
  • 30% huile d’olive
  • 15% huile de colza
  • 10% huile de sésame

Ajouts à la trace :

  • 3% sucre roux pour une belle mousse très onctueuse
  • 0,8% poudre de manjishta: encore un anti-âge 🙂

Soude à calculer pour le surgraissage voulu, mes savons sont surgraissés à 7%. J’avais déjà fait les savons au sucre, mais j’ai un peu modifié la recette de base.

Savon de contour blanc:

  • 40% huile de coco
  • 10% beurre de mange
  • 15% huile d’olive
  • 35% huile d’arachide

Soude à calculer pour le surgraissage voulu, mes savons sont surgraissés à 7%. Pas d’ajout à la trace. C’est un savon neutre qui garde sa jolie couleur blanche.

wp-1589487367597.jpg

Inutile de vous dire que les filles en ont déjà réservé 1 chacune, mais elles devront attendre la fin de la cure. Essai prévu dans 1 mois 🙂

Retrouvez toutes mes autres recettes sur ma page DIY cosmétiques.

LELM

Faire de l’eau de rose, la lotion miracle

C’est un trésor d’avoir un rosier au jardin… Cela fait 3 ans que ce rosier « Duchesse d’Angoulême » a pris place dans notre jardin. C’est en regardant les photos de l’année dernière que je vois qu’il se plaît bien.

wp-1589113538890.jpg

Je l’avais choisi principalement pour le parfum de ses roses, il vient de la Roseraie de Berty. Quel bonheur de parcourir leur catalogue et de rêver aux futures commandes. Mon prochain projet: choisir 2 jolis rosiers grimpants pour me faire une arche fleurie…

wp-1589058847376.jpg

wp-1589058863609.jpg

Les roses sentent tellement bon que j’en coupe quelques-unes pour parfumer la maison:

wp-1589058835949.jpg

 

J’ai chaque année le même réflexe, essayer de profiter au maximum de toutes ces roses et de leur parfum envoutant. Cette année, mes pétales et quelques boutons vont sécher pour être utilisées dans mes tisanes DIY, ma confiture de cerises et l’eau de rose:

Recette de l’eau de rose:

Prévoyez 1 grosse poignée de pétales de rose, 1/2 litre d’eau minérale et des bocaux ou flacons pour la conserver au frais.

Faites bouillir votre eau. Une fois à l’ébullition, retirez la casserole du feu et plongez vos pétales. Couvrez et laissez infuser 20 minutes.

Retirez les pétales et versez l’eau dans vos flacons.

wp-1589113562442.jpg

wp-1589113577592.jpg

Conservation de votre eau de rose:

L’eau de rose se conserve au frais (réfrigérateur) pendant 6 mois.

Eau de rose

Quels sont les bienfaits ?

L’eau de rose peut s’utiliser en lotion pour réveiller la peau du visage le matin ou pour la nettoyer le soir. Je n’utilise pas beaucoup de cosmétiques et je ne me maquille pas donc cette eau me suffit largement 🙂

L’eau de rose à des propriétés hydratantes et antivieillissement… Rajoutez à cela la fraîcheur pour faire dégonfler les poches sous les yeux et une odeur envoutante.

Je ne l’utilise que certains matins sur une lingette faite maison, of course. A vous de tester, vous me direz ce que vous en pensez 🙂

Retrouvez tous les DIY beauté sur ma page: DIY cosmétiques

LELM

Faire des élastiques à cheveux… Et à masques…

C’est tendance, je n’y échapperai pas, je me suis lancée dans la création de masques… 🙂 J’ai du tissu à la maison mais pas d’élastiques… Autour de chez nous les magasins de tissus ont rouvert. Par contre, je ne suis pas prête à faire la queue 1h pour récupérer quelques élastiques. C’est ma copine Claudie qui a trouvé la solution: faire des élastiques à partir de vieux collants. Merci 🙂

Après les Tawashi, les collants et leggings ont décidément plusieurs vies chez nous 🙂

Voici comment procéder, encore une fois, rien de bien compliqué:

  • Choisissez un collant fin
  • Découpez des anneaux de 1,5-2cm de large
  • Etirez l’anneau avec vos mains, il prendra la forme « élastique » tout seul:

wp-1588414945813.jpg

Pour vos masques, il vous suffira de découper un élastique et d’en garder environ 20 cm. Les coutures se feront à 1,5 cm de chaque côté pour que ça tienne bien 😉 Leur point positif est la douceur derrière les oreilles… Si nous sommes amenés à les porter longtemps, je pense que ça sera un bon argument 😉

wp-1588414936758.jpg

Ayant 2 filles, aux cheveux assez longs, je suis malgré moi victime de disparitions fréquentes d’élastiques. Les filles les échangent surement avec les copines à l’école, ha non c’est vrai, pas possible en ce moment, du coup c’est forcément un complot des sirènes…

wp-1588414924459.jpg

Autre petite astuce, tirée du livre Zéro Déchet de Béa Johnson : regardez par terre lors de vos balades (surtout en ville), vous en ramasserez régulièrement.

Retrouvez tous mes essais COUTURE, sur la page: Faire soi-même pour la maison.

LELM

Qui veut des sushis?

Cette période inédite nous pousse à nous questionner sur nos modes de consommation… A-t-on réellement besoin de produits qui viennent de l’autre bout du monde? Nous profitons également de ce moment pour prendre le temps de tester des nouveautés (encore plus) et sortir de nos habitudes…

Vous voulez essayer de faire des sushis? Je vous propose ici de simplifier et relocaliser vos envies de sushis.

Déjà en choisissant de faire des sushis et les chirashis vous n’aurez pas besoin de matériel particulier ni d’algues Nori. Pour le riz vous pouvez utiliser du riz rond blanc de Camargue. En vrac c’est encore mieux, quand votre magasin en propose.

wp-1588361801583.jpg

En remplaçant le vinaigre de riz par du vinaigre de cidre et en suivant les instructions de cuisson, vous obtiendrez un riz collant idéal pour vos sushis.

wp-1588363004884.jpg

wp-1588361825270.jpg

Voici mon chirashi végétarien, un plat idéal pour se régaler en toute légèreté. Concombre, avocat, sésame et oignons grillés.

wp-1588361814528.jpg

Je n’ai pas trouvé de solution « locale » pour la sauce soja. Mais j’ai trouvé des recettes pour la faire soi-même: attention le processus est très long… Mais le soja pousse déjà en France alors pourquoi pas… ?

Bon appétit

Retrouvez toutes mes astuces et recettes pour la cuisine: Faire soi-même en cuisine 🙂

LELM