Cueillez du tilleul !

Les tilleuls sont en fleur. On entend butiner au-dessus de nous… Quel bonheur cette odeur si calmante, une odeur proche de celle du mimosa. Vous avez un tilleul dans le jardin (petits veinards) ou alors vous savez ou en trouver ?

Tilleul.jpg

En me baladant en vacances, je ramasse une poignée de fleurs de tilleul, pour tester, même si j’en ai déjà bu des centaines de litres! Je reviens 2 jours plus tard avec un panier, pour faire ma récolte. Vous reconnaîtrez facilement un tilleul à la forme caractéristique de ses fleurs :

Fleurtilleul.jpg

Les fleurs sont accrochées à une bractée (c’est la partie qui ressemble à une feuille plus claire), puis à la feuille, qui est d’un vert plus foncé et qui est en forme de coeur.

tilleulbranche.jpg

Après les avoir rincées et essorées, je fais sécher les fleurs et leurs bractées. Vous pourrez les conserver dans un bocal au sec ou un sac en papier.

tilleulseche.jpg

Puis utilisez-les cet hiver pour lutter contre les bronchites mais surtout pour vous détendre et favoriser un doux sommeil 😉

tilleulinfusion.jpg

Bonne nuit à tous 🙂

signatureelm3_5_original.jpg

 

 

Que faire de vos framboises ?

Si vous avez envie d’avoir des fruits au jardin, commencez par les framboises! C’est le plus facile des petits fruits car il ne demande vraiment pas beaucoup d’attention. De plus,  c’est économique car les framboises vendues dans le commerce sont vraiment très très (très) chères !

J’ai planté 8 plants de framboisiers remontants Héritage à l’automne 2016. Les remontants donnent en Juin et en Août 😉 Les miens sont face « Ouest » le long d’un mur:

Framb1.jpg

Ils sont sur la droite de notre potager:

Potager juill.jpg

C’est un régal et les enfants adorent les grignoter en rentrant de l’école. On peut les manger nature, dans les yaourts, dans les gâteaux…

framb2.jpg

Pour en profiter au maximum, je les conserve au congélateur dans des bocaux en verre. Il faut penser à les remuer pour pas qu’elles ne se collent toute entre elles. Ensuite je peux les utiliser dans les smoothies du ptit déj : Banane, framboises, fraises et lait d’amande :

smoothie.jpg

Autre test de cette année, j’ai fait des glaçons à la framboise. A rajouter dans les cocktails d’apéro 🙂 Verdict c’est joli mais ça parfume pas beaucoup, je mettrai 2 framboises par glaçons pour les prochains.

S’il m’en reste assez je ferai peut-être une confiture à la rentrée 😉

glacons.jpg

Autre utilité : les feuilles de framboisiers. Vous pouvez les faire sécher et en mettre dans vos tisanes. L’infusion de feuilles de framboisier est LA boisson des femmes ! Déconseillée pendant la grossesse avant 6 mois, elle permet un rééquilibrage hormonal naturel ainsi qu’une régularisation des cycles menstruels. Son effet antispasmodique sur les muscles utérins permet de soulager les règles douloureuses. Source

J’en ai bu pendant la fin de mes grossesses et j’ai remarqué qu’il y en avait dans ma tisane de jeûne 😉 J’en récolterai à mon retour.

signatureelm3_5_original.jpg

Courgettes du « Jardin de Nell »

C’est l’heure des vacances pour moi, direction la Lozère: la nature, les odeurs de genets, mes souvenirs d’enfance, à transmettre à mes filles, comme une récompense. Ce mois de juin a été intense, je profite de ce retour au calme. Mon potager est laissé entre de bonnes mains, voici des nouvelles des courgettes.

Mes semis de courgettes sont ratés cette année, comme expliqué dans cet article… Pour me sauver, Estelle m’a envoyé des graines de sa réserve. Encore mille mercis 🙂

J’ai reçu un joli paquet rempli de trésors :

Jardin de Nell.jpg

Aussitôt reçues, aussitôt plantées, les petites graines ont vite poussé ! Avec cette chaleur et un arrosage attentionné, elles sont vite sorties.

Semis courgettes.jpg

J’ai planté des « Black Beauty », « Rondes de Nice » et « Costata Romanesco ». Je suis impatiente de les voir fleurir et de récolter les beaux fruits 😉

En voici une, avant le paillage d’été :

Courgettes.jpg

Puis j’ai rajouté une bonne couverture de paille pour garder la terre « au frais », limiter l’arrosage et éviter la pousse d’autres plantes. J’ai quand même laissé pousser autour, vous voyez les plants de tomates et l’oeillet de poète qui poussent? Au milieu, la phacélie (engrais vert), commence à faner, du coup je la coupe à ras et la mélange au paillage.

Paillecourgettes.jpg

Voici le « rectangle » des courgettes et salades. Ok on devine à peine les bordures, je m’y remettrai à l’automne.

Rectanglecourgettes.jpg

J’attends impatiemment les 1eres courgettes, vivement.

signatureelm3_5_original.jpg

La haie gourmande nous régale

Je vous avais présenté notre haie gourmande ici… Si vous souhaitez en planter une, commencez à réfléchir aux plants que vous voulez, vous pourrez trouver des idées originales chez Atmosvert. La meilleure période pour planter est l’automne, en dehors des périodes de gel.

La voici maintenant :

HaieGourmande.jpg

Je ne désherbe pas tout car vu qu’il fait chaud et sec en ce moment, même si elles sont qualifiées de « mauvaises », ces herbes gardent le sol frais et limitent les besoins en eau 🙂

J’ai rajouté des fraisiers qui ont déjà donné : et dire que celles-là ont été englouties en moins d’une minute! Les autres fraisiers du jardin ont aussi bien donné cette année : j’en ai congelé dans un gros bocal pour utiliser dans les smoothies.

20190612_213132.jpg

Les groseilles :

Groseilles.jpg

Les framboises jaunes :

Framboisesgold.jpg

Les mûres :

Mures.jpg

Les poires sont en préparation (surtout ne pas le dire aux enfants !)

Poires.jpg

Et la rhubarbe pousse, je ne sais pas trop comment/quand la récolter d’ailleurs… J’en ferai des gâteaux je pense, ou de la compote 🙂

rhubarbe.jpg

A côté du poirier j’ai un arbre à papillon (Buddleia) qui a poussé tout seul, je le laisse car j’adore les fleurs 🙂

signatureelm3_5_original.jpg

Que faire de vos cerises ?

En dehors du classique mais délicieux clafoutis, j’ai testé cette année de faire de la confiture de cerises aux pétales de roses. Nous avons la chance d’avoir 2 beaux cerisiers dans le jardin, ils sont de l’autre côté de la maison par rapport au potager. Le plus jeune donne beaucoup. Le « vieux » donne moins mais des cerises plus grosses et un peu acidulées…

20190606_182622.jpg

On ne les traite pas, on laisse la nature faire, tant pis si on croise quelques vers, il suffit de les enlever 🙂 D’ailleurs cette année il n’y en a vraiment pas beaucoup : les cerises sont saines. A la vue de toutes les petites bestioles qui vivent dans notre jardin, il semblerait cette année que chacune a fait sa part 😉

On voit ici le plus jeune, les branches à droite sont celles de l’autre et les branches du dessus sont celles du noisetier.

20190612_214056.jpg

No comment sur le cerceau… Il attendra l’automne pour re descendre… Haaa les enfants !

Pour la confiture, il m’a suffi de récupérer un peu de « jus » lors de la cuisson et d’y faire infuser des pétales de roses, puis de le remettre avec le reste. Vous trouverez facilement des recettes sur internet.

20190612_213439.jpg

20190610_114355.jpg

Pour encore utiliser les cerises, une fois ouvertes et dénoyautées, je les conserve au congélateur dans des bocaux en verre. Oui juste comme ça. Elles me serviront pour les futurs clafoutis mais aussi pour les smoothies du matin !

20190612_215303.jpg

Côté zéro déchet: n’oubliez pas de récupérer les noyaux et les queues ! Préparez les bocaux pour mettre de côté les précieux « déchets » :

20190612_213605.jpg

20190612_213354.jpg

J’utiliserai les noyaux pour faire des une bouillotte sèche pour cet hiver, ça devrait coller avec mon niveau « basic » en couture, j’en reparlerai ici 🙂 . Et les queues de cerises en infusion diurétique :

Les reins sont des organes qui permettent – comme le foie – d’éliminer les déchets de l’organisme. Ils filtrent le sang pour en éliminer les impuretés ainsi que l’excès d’eau. Les plantes diurétiques viennent conforter cette filtration. Les queues de cerise en font partie, comme également le bouleau, la marjolaine, le fenouil, le pissenlit, le thé vert, le sureau… Source Le monde

signatureelm3_5_original.jpg

Que faire de vos roses ?

C’est Estelle qui m’a donné envie de vous parler de mon rosier… Je n’ai pas une aussi jolie collection, ni une collection d’ailleurs vu que je n’en ai qu’un seul ! 🙂

Je suis ravie quand je peux récupérer et/ou manger les productions de mon jardin. Ce que nous offre la nature est tellement riche… Profitons-en !

Acheté il y a 2 ans à la Foire aux plantes rares de Saint Priest, mon rosier a superbement fleuri cette année. Je l’ai acheté à la Roseraie de Berty. Je l’ai choisi pour sa couleur et le parfum envoutant de ses fleurs. Il s’appelle « Duchesse d’Angoulême« , rien que ça…

20190604_213319.jpg

20190605_090258.jpg

Du coup je me suis demandé comment profiter au maximum de toutes mes jolies roses.  Je précise que mon rosier n’est absolument pas traité. Même les pucerons sont autorisés. Je laisse la nature se réguler seule.

J’ai commencé par en placer dans différents endroits de la maison pour embellir et parfumer naturellement…

20190526_190520.jpg

20190529_195613.jpg

20190605_091840.jpg

Ne vous inquiétez pas j’en ai laissé une bonne partie sur mon rosier ! Ensuite on peut utiliser les pétales dans les produits cosmétiques. En les faisant sécher: Elles me serviront à faire de l’eau de rose, des shampoings, des sels de bains…

20190605_090513.jpg

Vous pouvez aussi utiliser vos pétales de roses en cuisine, en faisant des pétales cristallisés, un sirop de rose ou encore les rajouter dans vos gâteaux et autres préparations… Je teste ce week-end de les rajouter dans ma confiture de cerise… Je vous en reparle très vite !

signatureelm3_5_original.jpg

Des nouvelles des courgettes…

Cette année, le jardin s’amuse à me challenger et me montre une fois de plus, que ce n’est pas à moi de le dominer, mais bien à lui de me guider.

Soyez ravis de vos erreurs d’aujourd’hui, elles préparent vos réussites de demain !

Je vous avais déjà présenté mon « rectangle » de courgettes. C’est une nouvelle zone de potager à laquelle j’essaye de (re) donner vie.

Finalement je ne peux plus trop appeler ça le rectangle des courgettes car il ne reste plus qu’un seul plant… Le sol très pauvre ne leur a pas suffit malgré le compost apporté en début de saison. La sècheresse aussi leur a fait du mal, là je suis coupable, j’aurai dû pailler plus top. Le problème c’est qu’avec ma décision de gérer le potager sans aucune dépense cette année, j’ai dû produire mon paillage… J’en reparlerai 😉

Des graines de courges ont germé « toutes seules » du compost, je vais les laisser: à défaut de courgettes j’aurai des courges pour l’automne 🙂

Le plessage du rectangle n’est pas fini, mais j’attendrai que les feuilles du noisetier (et les noisettes) soient tombées pour continuer.

20190529_130356.jpg

Les salades, elles, s’y plaisent bien et la phacélie, mon engrais vert a bien poussé aussi. Elle a fait de jolies fleurs mellifères d’un joli violet clair:

20190604_214728.jpg

Du coup j’en couperai une partie pour la mettre en paillage. En attendant elle m’évite d’avoir trop de « mauvaises herbes » sur cette parcelle.

Pour le cas des courgettes, je n’ai plus de graines, je vais essayer d’en troquer rapidement 🙂 contre des savons peut-être!

signatureelm3_5_original.jpg

Les lapins de notre jardin

Enfin un article pour vous faire découvrir les habitants de notre jardin 🙂 Nos deux petits lapins : Pierrot lapin (le noir) et Jeannot (le blanc). Ces deux-là ne finiront pas en terrine ! Ils sont avec nous depuis plus de 2 ans. Alors ok certains diront qu’ils ne servent à rien et en effet ils ne pondent pas d’oeuf… Mais quel régal de les voir gambader !

20190504_140704.jpg

Ce qui me plaît c’est aussi d’apprendre aux filles à s’occuper d’animaux moins « domestiques », les nourrir, les observer, les respecter.

20190506_201459.jpg

J’aime tellement les sortir de leur enclos et les voir manger les pissenlits et pâquerettes du jardin. Même si je l’avoue, quand ils sont dehors, il faut les surveiller comme du lait sur le feu : ils adorent déraciner les fruitiers de notre haie gourmande ou le coin des menthes et sauges. Mais aussi grignoter mes nouvelles salades !

Voici Pierrot devant le lierre que j’utilise pour la lessive 😉

20190504_142407.jpg

Puis devant le kiwi qui grimpe contre la balançoire. Au fond on peut voir, derrière les bananiers : mon « ancien » espace potager avec les artichauts. Je le laisse vivre car il est trop à l’ombre à cause du cerisier. Au pied du cerisier c’est le coin des menthes et sauges, j’en reparlerai 😉 On l’a « construit » l’été dernier.

20190504_141234.jpg

Pour les nourrir c’est facile : dans la cuisine il y a un bac pour le compost et un bac pour les lapins. En gros ils mangent toutes les épluchures de fruits et légumes avec quelques exceptions. Et en fait, siiiiii, ils produisent bien quelque chose : du fumier de lapin BIO (oui nos épluchures sont BIO), je l’utilise en engrais mélangé au compost 🙂 Merci les lapins.

Il y a encore beaucoup de fraisiers dans cet espace, je les repiquerai à l’automne dans le carré fraises/poireaux et la haie gourmande. Les fraisiers ont tellement poussé que les lapins peuvent s’y cacher… Vous les voyez ? 😉

L’arbre au fond c’est un prunier des béjonnières, il est encore jeune donc il ne donne pas. Peut-être l’année prochaine 😉

signatureelm3_5_original.jpg

 

Le « rectangle » des courgettes

Ce nouveau rectangle potager c’est un peu un pari… J’essaye de re végétaliser cette zone du jardin qui fût couverte de cailloux pendant longtemps. J’ai semé un engrais vert il y a quelques semaines : la phacélie. On reconnaît les pousses maintenant :

20190502_081350.jpg

Je la laisse pousser et je l’utiliserai en paillage quand elle aura une taille suffisante.

Il y a quelques jours, motivée par le beau temps, j’ai planté des semis de courgettes (les miens) et des semis de salades donnés au boulot de chéri. Non les miens ne sont toujours pas prêts… OK je sais c’est encore un peu tôt mais je tente car mes semis me faisaient déjà des fleurs en godet 😦

Avec 7 plants, si tout va bien, on ne devrait pas manquer, mais vu la qualité du sol, ne nous emballons pas 😉

20190502_072426.jpg

Comme on peut le voir, il faut encore que je termine le plessage 🙂

J’ai paillé avec le reste de paillage de chanvre Botanic de l’année dernière. Ma solution « autosuffisante » : le miscanthus n’est pas encore à la hauteur pour me produire du paillage. J’ai aussi découvert 2 petites pousses de courge (surement) sorties du compost… 

Pour suivre l’évolution du potager : c’est ici, vous verrez la nouvelle clôture 😉

signatureelm3_5_original.jpg

Pause et fleurs de pommier

Quelques photos des plus belles fleurs du jardin, pour vous faire patienter quand je m’octroie une petite pause… 🙂 Souvent j’ai besoin de temps, juste d’accepter de ralentir. C’est un peu accepter la décroissance aussi. C’est aussi très important pour moi de savoir que je peux m’autoriser des pauses 🙂

20190416_210306.jpg

J’en profite aussi pour relire et compléter les articles déjà parus.

N’hésitez pas à visiter les pages qui les regroupent :

A très vite.

signatureelm3_5_original.jpg