Pause et fleurs de pommier

Quelques photos des plus belles fleurs du jardin, pour vous faire patienter quand je m’octroie une petite pause… 🙂 Souvent j’ai besoin de temps, juste d’accepter de ralentir. C’est un peu accepter la décroissance aussi. 🙂

20190416_210306.jpg

J’en profite aussi pour relire et compléter les articles déjà parus.

N’hésitez pas à visiter les pages qui les regroupent :

A très vite.

signatureelm3_5_original.jpg

Belle rencontre et résilience…

… Ou l’art de se reconstruire après une blessure ou un traumatisme. C’est exactement ce que va vivre Diane, l’héroïne de ces 2 romans d’Agnès Martin-Lugand. Ces 2 romans se suivent et se dévorent… En tout cas je n’en ai fait qu’une bouchée…

Après des livres très « développement perso » j’avais envie de commencer l’année avec une jolie histoire. Un roman qui nous guide et nous apprend « la vie? » sans même qu’on s’en  aperçoive… Du genre des Laurent Gounelle… Mais son dernier n’est pas encore sorti en poche… J’en ai d’autres à lire en attendant 😉

C’est exactement ce que j’ai trouvé avec ces 2 romans :

Lors d’un déplacement à l’automne (je crois) j’étais en train de finir dans l’avion : « Entre mes mains le bonheur se faufile » (j’ai aussi adoré)… Une inconnue m’interpelle, elle finissait elle aussi un roman de la même auteure… Je finis avant l’atterrissage et lui donne mon livre. Elle m’a donné les 2 livres ci dessus en échange. Une jolie rencontre, merci 🙂

Revenons-en à l’histoire de Diane. Elle va subir un traumatisme horrible affreux très violent, elle va avoir la force de se reconstruire petit à petit. Les décisions qu’elle prend et les chemins qu’elle va suivre sont évidents, libérateurs et pleins de sens, ils nous font du bien à nous aussi…

Je commence la lecture pour le « feuilleter » en attendant que le riz soit cuit… Et là j’accroche dès les premiers mots, les premières phrases : « C’est pas possible ça ne peut pas commencer comme ça !!?? » Et si !! L’histoire démarre très fort, impossible de le lâcher… Le riz a fini trop cuit 😉

Ensuite c’est un délice. Un vrai film (un peu de filles quand même) avec tous les rebondissements nécessaires. Une partie de l’histoire se passe en Irlande dans un petit paradis qu’on avait vraiment trouvé magnifique… « Achill Islands », c’était en 2009, le temps passe vite ! Hum comme une envie de Guiness !

AchillIsland2019.jpg

L’histoire est belle, j’en ai ri et pleuré… Cette histoire m’a touché et m’a fait me sentir si bien. Cette auteure aussi m’a touché. D’ailleurs elle écrit régulièrement, je suis ravie…

Merci

signatureelm3_5_original.jpg

N’hésitez plus… Donnez…

Encore une astuce digitale… Une nouvelle application à partager, utiliser et même abuser… Je vous avais déjà parlé de mes dons de livres ici. Donnez ce qui ne vous sert plus et faites de heureux : Je vous parle de GEEV :

Screenshot_20190227-202235_Samsung Experience Home.jpg

Quand on a envie de faire de la place dans sa maison, comme dans son mental, on commence par faire le tri, désencombrer, ranger , réutiliser… On rencontre assez rapidement des objets dont on a plus besoin ou qui ne nous plaisent plus. Plusieurs choix s’offrent à vous…

  • La famille et les amis: je leur propose régulièrement des objets dont je ne me sers pas. Si ça peut faire des heureux je suis heureuse !
  • Le bon coin ou autres sites de vente : le problème pour moi c’est que les gens « achètent » et donc sont exigeants (même pour 5€), du coup souvent ça demande beaucoup de temps pour créer l’annonce, pour négocier, se donner rdv… Perso ce n’est pas mon métier, je préfère laisser ça aux pros. Je ne vends que ce qui peut me rapporter plus de 30€ en dessous je donne. D’ailleurs réfléchissez à votre propre limite psychologique 😉
  • La déchèterie : C’est vraiment mon dernier recours, quand les objets sont cassés et vraiment (vraiment) irrécupérables…
  • Givebox autour de vous : le mini problème est qu’elles sont souvent limitées en terme de taille d’objet : pour les livres et petits objets c’est bon, pour votre banc de muscu : passez votre chemin 😉
  • GEEV : C’est une appli qui se rapproche assez d’une « Givebox digitale ». L’avantage est qu’on a même pas à déplacer les objets : juste une photo et les acquéreurs viennent direct les chercher !

Pourquoi donner ?

  • Pour se détacher : L’acte de don est un acte désintéressé, il vous apprendra à lâcher prise et vous détacher du matériel qui, au final, nous alourdis. Au cours de mon long chemin vers le minimalisme j’apprends à me détacher de tous certains de mes liens au matériel. La démarche est longue… Mais c’est tellement libérateur et apaisant.
  • Pour se faire du bien : Le bonheur se partage, hier j’ai fait un don sur GEEV. La jeune fille était tellement contente de récupérer ma jolie panière… Elle s’était même levé plus tôt pour venir la récupérer… J’ai reçu en pleine figure toute sa gratitude et son bonheur. Comme ça, sans m’y attendre finalement… Gratuitement. J’ai été ravie de la rencontrer et j’espère que beaucoup de mes futurs dons se passeront ainsi.

Je suis vraiment heureuse de participer, grâce au don, au réveil de notre côté le plus humain. D’éveiller, de semer de l’amour pour qu’il se propage. (Oui oui, c’est l’instant guimauve)…

Semez à votre tour : donnez ce qui ne vous sert plus…

signatureelm3_5_original.jpg

Je ne me parfume pas…

Finalement cette décision je l’ai prise lors de ma première grossesse, donc bien avant de ne plus me maquiller… La grossesse étant une période « sensible » pour le foetus il m’a été logique de commencer à faire attention à tout ce que je mettais sur ma peau et dans mon corps.

20190213_155831.jpg

Voici mes raisons :

  1. Ce que vous mettez sur votre peau, entre DANS votre corps. Votre peau boit tout ce que vous mettez dessus… Au vu de la composition chimique des parfums j’ai rapidement décidé d’arrêter. Egalement il faut éviter les huiles essentielles pendant la grossesse, donc pas d’odeur du tout !
  2. Ensuite je voulais que mon bébé (et mon chéri) reconnaisse MON odeur, l’odeur de ma peau, mon essence personnelle et unique… Pas un parfum qui pourrait très bien être porté par une autre…
  3. Financièrement, soyons honnête, c’est de la folie… Il y a des choses que j’accepte de payer « cher » car je sais que je peux les garder toute ma vie en plus encore… Pour du parfum… C’est au delà de ce que je peux accepter. Ceci n’engage que moi… 🙂
  4. Encore une simplification dans ma routine beauté quotidienne. Je me suis posée la question : « En ai-je vraiment besoin pour être heureuse, accomplie, joyeuse…? »

En conséquence à cette simplification, je suis (re) devenue très sensible aux parfums… Et je ne supporte pas quand quelqu’un est trop parfumé.

Quand j’ai envie de me parfumer, je mets 1 goutte d’huile essentielle au creux de mes poignets : mes préférées sont lavande, mandarine verte ou verveine. Mais vraiment pour me faire plaisir à moi (et me détendre) 🙂

signatureelm3_5_original.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon Mantra De Passe…

Vous avez un mot de passe ? Plusieurs mots de passe ?? Et vous devez le saisir tout au long de la journée ??

1

Dans la série « Astuces digitales », comme le « Compte Epargne Bonheur » : j’ai une nouvelle astuce pour vous.

J’ai transformé mes mots de passe en véritables petits mantra… Positive Mindset !

Heureusement sur internet on peut sauvegarder son mot de passe, mais par exemple au travail pour moi ce n’est pas possible. Et quand on doit changer son mot de passe régulièrement, il faut savoir être inventif ! Alors autant que ça soit bénéfique pour vous ! Si vous tranformez votre mot de passe en un « message » positif et que vous le saisissez plusieurs fois par jour : le mantra fera son effet !

Pour plus de sécurité j’intègre des chiffres et des majuscules…

Voilà quelques idées de Mantra :

« Love Yourself »

« Be yourself »

« Take care of yourself »

« Life is Love »

« Today is my day »

« Rock today »

« I don’t need anything »

« Live Simply »

« Take care »

« Inhale Exhale »

Choisissez-en un pour vous, un qui vous fait vibrer… Et utilisez le !

signatureelm3_5_original.jpg

Mon Cap ou pas Cap : Désencombrement

J’ai commencé début décembre un défi Cap ou pas Cap « 30 jours de désencombrement ». Le défi est désormais fini et il faut savoir être réaliste et reconnaître ses échecs : je n’ai pas fini, pas du tout même…

Je pense que mon erreur a été de ne pas libérer assez de temps chaque jour pour faire un VRAI tri / réorganisation / désencombrement. Du coup, parfois souvent mes « désencombrements » se sont transformés en « simple rangement ». Et ce qui est terrible dans le rangement c’est que tout (ou pire) est à refaire le lendemain. Pour illustrer quelqu’un m’a dit un jour :

Faire du rangement/ménage avec des enfants c’est comme se brosser les dents avec du Nutella… 

Et moi je baigne dans le Nutella là ! 

Je me suis donc penché sur la question et après avoir lu « La magie du rangement » de Marie Kondo, je change de stratégie. Je vais prévoir une journée semaine « désencombrement »… 

J’avais déjà fait ça pour les livres… Voici une mini « zone » pour laquelle ça a fonctionné et ça dure encore :

désenc

Je démarre un nouveau Cap ou pas Cap de 30 jours sans café !

Au passage : ce livre est un vrai bijou ! Ce n’est pas un livre pour parler de théorie ou vous raconter des belles histoires… Ceci est un livre pour passer à l’action, Marie Kondo ne vous ménagera pas, non, non, on démarre tout de suite et sans râler… On fait face à son bazar « intérieur & extérieur » puis on avance ! 

signatureelm3_5_original.jpg

Se former puis se lancer – Chocolats

Cela fait maintenant 6 Noël que je bloque un week-end (entier) avec 2 amies pour faire des chocolats… Je vous explique le concept… Nous nous retrouvons pendant 48h pour faire nos chocolats de Noël. Mes 2 amies avaient commencé avant moi et je me considère très chanceuse de faire partie du groupe 🙂 Oui j’ai eu ma fourchette de chocolatier !

Tout a démarré avec un cours de pâtisserie « spécial chocolats » qu’elles avaient suivi. Ensuite elles ont voulu essayer, toutes seules. Une fois par an c’est donc devenu un rendez-vous immanquable… Toute la famille compte aussi sur moi 🙂

Qu’est ce qui nous motive ?

  • On aime tellement faire nous même… C’est gratifiant quand même de pouvoir dire : « C’est moi qui l’ai fait ! »
  • Parce que dans le cas des chocolats (et sûrement plein d’autres choses) c’est bien moins cher !!! Tout en utilisant des produits de qualité…
  • Et aussi parce qu’on sait ce qu’on met dedans… Pas de « EXXX » 😉 On a même fait un nougat bio.

Quelques images de notre session 2018…

20181220_074129.jpg

20181220_074017.jpg

Nous avons produit 12kg à 3… Pralinés, Gianduja, Nougatine, Truffes, Orangettes, Citronettes et Nougat blanc (petit nouveau 2018). 

Et croyez-moi au début je ne savais pas comment faire et je n’avais aucune connaissance… On est souvent bloqué inconsciemment par l’idée « Je ne sais pas faire »… Le cap n’est pas si facile à passer, mettez-vous dans la position de l’élève, un nouveau monde s’ouvrira à vous… Un monde sans limite…

Ce qui m’a donné envie de partager ça avec vous c’est que je me suis inscrite à un atelier pour apprendre à faire mes savons 🙂 Ce n’est pas le même domaine, certes, mais l’idée reste la même… Avoir conscience et confiance que je peux apprendre et créer, encore et encore…

Se former, puis se lancer…

Joyeux Noël à tous…

 

Cap ou pas cap !?

Grâce au défi 30 Jours… Le principe est simple: trouver un challenge perso et s’y tenir pendant 30 jours. Pour augmenter vos chances de réussite et votre motivation, vous pouvez en parler à vos amis. Chacun peut avoir un objectif différent of course 😉

Pourquoi 30 jours ?

On entend souvent dire que 21 jours suffisent à ancrer ou arrêter une habitude. J’ai aussi lu 30 jours et plus encore… En réalité cela dépend de la « facilité » de cette nouvelle habitude pour vous. Je pense que 30 est un joli compromis.

1ere étape : Définissez ce que vous souhaitez améliorer en vous. Une bonne habitude à mettre en place ? Ou une mauvaise à enlever… Pour les idées en voici quelques unes à mettre en place TOUS LES JOURS :

Les idées ne manquent pas, à vous de trouver la votre. Vous en trouverez d’autres ici

La 2e étape est de lister vos motivations… Pourquoi voulez-vous changer cela, qu’est ce que ça vous apportera, Comment vous sentirez-vous ? Vos réponses doivent être claires, ça vous servira à vous remotiver en cas de doute…

3ème étape : Partager avec vos proches et motivez-vous mutuellement !

Enfin : Suivez vos progrès grâce à un calendrier : Vous cocherez chaque jour une case. Ou alors la version digitale : perso j’ai téléchargé l’appli Habitudes :

Mes habitudes… 🙂

Ce que j’aime dans ce défi c’est qu’on se focalise sur une habitude à la fois. Moi qui aime en faire beaucoup (trop) à la fois, ça sera une bonne thérapie… Cela permet à notre nouvelle habitude de s’ancrer durablement. Pour ma part j’ai commencé et échoué avec 30 jours « Désencombrement de ma maison« … Puis réussi 30 jours sans café

… Let’s start !

Je préfère échouer…

Je devais acheter ce livre… Je veux dire « c’était écrit » car je ne crois pas au hasard… Quand je pars en déplacement c’est toujours avec quelques livres à lire, c’est même ce que je mets en premier dans ma valise… Mais la dernière fois je les ai oublié !! Du coup je me retrouve à l’aéroport (pas de give box bien sûr) mais un mini/micro rayon livres de poche… Le rayon développement perso est plutôt maigre 😦 

Puis mon regard se pose sur ce livre, le lis la 4e de couv : Les noms de Nadal, Steve Jobs, Marc Aurèle et Freud y sont cités… Il ne m’en faudra pas plus… (Oui je suis attirée par les biographies en ce moment).

Je le dévore en 2 jours je crois, je corne des pages pour relire des passages à Monsieur. Mais je ne lui apprends rien il connaît l’histoire des grands sportifs par coeur !

Ce livre fait du bien car il dé-diabolise l’échec… pour de bon ! C’est un véritable argumentaire pour vous convaincre de tous les effets spectaculaires que peuvent avoir les échecs sur la nature humaine. 

L’échec permet en effet d’apprendre plus vite, de comprendre, d’élargir notre champs de vision, de nous affirmer tout en restant humble, d’expérimenter le réel et de se ré-inventer.

Je ne perds jamais, je gagne ou j’apprends.

Nelson Mandela

Tout réside dans la position que vous prendrez face à un échec. Tout découlera de cette posture d’acceptation du réel, ce trésor d’humanité.

Ce qui dépend de toi, c’est d’accepter ou non ce qui ne dépend pas de toi ».

EPICETRE

J’y ai aussi découvert le concept de « Sérenpidité » : magnifique ! Cela se définit par « trouver ce que nous ne cherchions pas ». C’est l’histoire de beaucoup de grandes découvertes, trouvées sans avoir été cherchées. Cela rejoint aussi ce que je vous disais à propos des idées et de la créativité… ici

Dans tous les cas, la sérenpidité n’est possible que dans un relâchement, loin de toute crispation volontariste, dans un moment, même bref, de lâcher prise.

Charles Pépin – Les vertus de l’échec

Je ne vais pas tout vous racontrer, mais ce livre est un encouragement, presque une main tendue vers notre propore expérience. Osez vous confronter au réel pour apprendre, grandir et profiter. Car il s’agit de ça encore une fois : prenez votre vie en main car personne ne le fera pour vous !