Transformation du jardin – Article 1 : La mare naturelle

Les saints de glace sont passés et l’été arrive d’un coup, il va falloir s’y faire. J’en profite pour surveiller les tilleuls de mon village. Ils sont en fleurs en ce moment, il est donc temps de ramasser les précieuses fleurs pour les tisanes

Pendant ce temps, au potager, c’est le gros chamboulement. Cette année est déjà particulière, la vie de mon potager le sera également. Un gros projet est en vue pour transformer notre « coin » potager.

Au programme:

  • Ajout d’une mare naturelle
  • Création d’un salon de jardin en palettes
  • Déplacement des planches de cultures et rempotages (tout au long du projet)

C’est fou, cette énergie que l’on ressent lorsqu’on est porté par un projet, une énergie sans limite pour avancer.

Voici une photo du jardin avant le début des travaux:

wp-1590011443193.jpg

Vous pouvez voir:

  • Au premier plan mon laurier-sauce et mon origan en pot. Ils sont devant l’hôtel à insectes. Entre les deux j’ai un hibiscus qui disparaît l’hiver, la lavande et j’ai planté une bouture de groseillier.
  • Ensuite, la verveine citron est dans le pot vert, et fraisiers et menthes sont dans les jardinières.
  • Plus loin j’ai 3 planches, celle de devant restera (en partie) avec des pieds de tomates.
  •  Et les framboisiers sur la droite 🙂

Pourquoi une mare ?

  • Amener de la vie par la biodiversité. Les zones humides sont essentielles dans la nature. Elles offrent de la nourriture et de l’eau aux insectes, aux oiseaux, aux chauves-souris…
  • Amener de la fraîcheur au jardin, pour notre bien-être à nous 🙂
  • C’est un lieu pédagogique riche pour en apprendre toujours plus sur la nature, pour les filles et pour nous.
  • Le côté reposant et relaxant de voir un point d’eau dans le jardin.

La mare, comment débuter ?

La première étape a été de choisir le bon emplacement. Je voulais le bassin au cœur du potager pour profiter de la biodiversité qu’il allait nous apporter. Pour l’orientation, il faut éviter le plein sud, sud-est étant idéal.

Pour nous elle sera dans le coin à gauche, au niveau du pot gris au fond sur la photo.

Le meilleur moment pour creuser la mare c’est l’automne, mais nous quand on a une idée… 🙂 Je viens également de lire sur un autre site, que l’on peut la créer entre mars et septembre… Donc tout est bon 🙂

Au travail !

C’est le moment de définir la forme de la mare puis de commencer à creuser. Nous Mon homme a creusé la mare et fait une « petite » plage pour déposer nos plantes aquatiques.

La plage est à 15 cm de profondeur et la partie profonde est à 55cm.

Pour étanchéifier la mare nous avons choisi de mettre une couche de géotextile (en blanc) et une bâche PVC.

wp-1590870143225.jpg

Remplissage avec de l’eau du robinet, car notre réserve d’eau de pluie est vide 😦 J’essayerai d’utiliser l’eau de pluie pour la remettre à niveau lors des fortes chaleurs.

Les plantes, quelles plantes ?

Quel bonheur de découvrir le monde des plantes aquatiques… Dans ma précipitation, je suis allée chez Botanic… En magasin ils n’avaient pas grand-chose. J’ai donc cherché mieux.

Avis aux Lyonnais: Voici les spécialistes : Aqua Scène. Ils font des bassins d’agrément et des bassins de baignade (ouaou).

Ils sont de très bon conseil et ont un large choix de plantes aquatiques:

wp-1590917463294.jpg

J’ai craqué pour des nymphéas, une prêle japonaise (les longues tiges), une menthe aquatique (sur la gauche) qui vient compléter ma collection de menthes, des pesses d’eau pour l’oxygénation (ce sont les petits sapins qui sont au fond) et des scirpes inclinés ci-dessous:

wp-1590870130903.jpg

Voilà le résultat :

On a rajouté une petite fontaine solaire pour amener un peu de mouvement. Les plantes vont filtrer et oxygéner l’eau donc nous n’avons pas besoin de produit ni de filtration.

Quelques pas japonais et pierres sont venus entourer la mare, je vois enfin l’avantage d’avoir un terrain plein de cailloux !

wp-1590870117224.jpg

3 semaines après la mise en eau, nous avons rajouté 3 poissons rouges. Ils réguleront les larves et insectes qui vont se développer dans la mare. Inutile de les nourrir 🙂

Et les moustiques ?

Le problème des moustiques se pose dans les zones d’eau stagnante sans autre forme de vie. Une mare naturelle, accueille la biodiversité et donc des prédateurs de moustiques: libellules, poissons, coléoptères aquatiques…

La suite

Voilà pour cette première étape de la transformation du potager. Cette mare naturelle amène encore un peu plus de vie au potager, je me surprends à rester rêver de longs moments devant la mare en fin de journée, quel effet apaisant.

Retrouvez ici toutes les nouvelles de mon jardin.

Belle soirée à vous.

LELM

10 réflexions sur “Transformation du jardin – Article 1 : La mare naturelle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s