Savon frais à l’eucalyptus

C’est la dernière nouveauté dans mes 5 recettes de Noël… Un savon frais mais pas n’importe lequel. C’est surtout mon premier savon avec des huiles essentielles. Je n’en mets pas habituellement, car suivant les conseils d’Agnès, c’est un peu « luxueux » de mettre des HE dans un savon car il en faut énormément. En effet elles s’évaporent pendant la saponification puis pendant la cure (4 semaines min)… Mais c’était pour Noël et j’avais tout de même envie de tester… Et j’aime beaucoup cette odeur à la fois fraîche et réconfortante, un parfum envoutant qui sent le « propre ».

Ci-dessous mes « savons de Noël » en cure… Il m’a fallu commencer les cadeaux en novembre cette année. De haut en bas, vous voyez : mes savons à la lavande du jardin et les blancs tout doux. Sur l’étage du dessous : mes savons roses au sucre et ceux à l’eucalyptus (cet article ;)). Et enfin ceux au thé de Noël en bas, avec mes restes de savons de Marseille (les ronds).

Noël2019.jpg

Revenons à mes savons du jour… Tout est parti de mon jardin, je voulais profiter de mon Eucalyptus avant l’hiver. J’ai donc fait sécher des branches pour récupérer les feuilles.

Euca.jpg

Ensuite je les ai passées au mixeur, je vous laisse imaginer l’odeur dans la cuisine…

Euca1.jpg

Pour profiter au maximum du parfum dans le savon, j’ai fait macérer les feuilles dans l’huile d’olive prévue pour ma recette. Et j’en ai gardé 5g pour les mettre dans les savons.

Voici la composition :

  • 30% d’huile de coco
  • 10 % de beurre de karité
  • 53 % d’huile d’olive (macérât de feuilles d’eucalyptus)
  • 7% d’huile de ricin

Puis à la trace :

  • 10 gr d’huile essentielle d’Eucalyptus radié
  • 5 gr de feuilles d’Eucalyptus séchées puis broyées
  • 6 gr de mica vert océan : colorant minéral

La soude est à recalculer, j’ai choisi de le surgraisser à 7%. Le mica est plus difficile à incorporer et ma trace était déjà bien là, j’ai dû les mouler très rapidement. Ce qui fait que le bleu/vert n’est pas homogène (du tout) sur ces savons 🙂 Le résultat me plaît et je sais que je pourrai en mettre encore moins la prochaine fois.

Euca3.jpg

Le test sous l’eau est réussi et il sent encore bien l’eucalyptus.

Euca4.jpg

Le plus fou, c’est qu’il ne nous en reste pas beaucoup pour nous, il faut dire aussi que les filles commencent leurs collections personnelles de « savon de déco » 🙂

LELM

11 commentaires

  1. Bonsoir, c’est une idée magnifique de faire macérer l’eucalyptus dans l’huile. Votre armoire est impressionnante. Vos moules sont ils spécial savon ou de cuisine

    1. Bonsoir Marie et merci pour votre message. Mon armoire est vide actuellement, il faut que je renouvelle mes stocks 😊 j’utilise des moules spéciaux de chez aroma-zone pour noël, mais la majorité du temps j’utilise des boîtes de pringles pour faire des jolis savons ronds 😊

Laissez-moi un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *